« You are already in charge of your life » : c’est ainsi que le directeur de Headfort s’adresse à ses élèves. Le documentaire de Neasa Ní Chianáin et David Rane dévoile l’éducation bienveillante que reçoivent les petits pensionnaires de la prep school située non loin de Dublin. La caméra est discrète et se fait oublier tout au long de l’année scolaire. Les enfants viennent d’Irlande, de France, de Corée, du Mexique, du Niger, de Russie ou d’Espagne, sont regroupés dans des classes de moins de 15. On les voit travailler, jouer, écouter, faire du sport, de la musique, du théâtre…

Mais bien plus que la vie d’un pensionnat, c’est le travail d’un couple de professeurs, John et Amanda, qui est ici mis en lumière. L’un enseigne les maths, la religion et le rock, l’autre, la littérature anglaise et le théâtre… Ils habitent dans une petite chaumière dans la campagne irlandaise et prennent leur voiture chaque matin depuis 46 ans pour parcourir les quelques centaines de mètres qui les séparent de leur lieu de travail, une belle demeure géorgienne. Ils sont délicieusement excentriques, ils partagent la même cigarette pendant leurs pauses et ont le même souci du bien-être de leurs élèves. « Qu’est-ce qu’on ferait si on ne venait pas ici tous les jours ? ». Bien plus qu’un travail, c’est une mission qu’ils accomplissent auprès de ces jeunes de moins de 13 ans, avant leur envol vers d’autres écoles.

Dans les salles au Royaume-Uni.