| Agnes Anquetin Dias I Mai 2019 |

 

 

La réalisatrice Jeanne Herry et l’actrice Elodie Bouchez nous ont fait l’honneur de leur présence au Ciné Lumière de L’Institut Français pour la première à Londres du film Pupille.

Le film écrit et réalisé par Jeanne Herry a la précision d’un documentaire et la puissance évocatrice de la fiction.

L’équation du film est simple : Une femme accouche d’un enfant dont elle ne veut pas, une autre en attend un qu’elle ne peut avoir de manière biologique.

Pupille, le titre français du film est bien choisi pour dire à la fois l’histoire d’un enfant né sous X et le regard qu’une multitude d’adultes pose sur lui depuis sa naissance jusqu’à son adoption.

On est visiblement dans l’ère post-Dolto où l’enfant est pleinement une personne. C’est en lui parlant droit dans les yeux que les employés des services sociaux s’adressent à lui pour lui dire simplement les faits tels qu’ils sont.

Miou-Miou, la mère de la réalisatrice du film y incarne avec naturel la coordinatrice des sélectionneurs des adoptants et parmi ceux-ci, Elodie Bouchez y est frémissante d’inquiétude et de bonheur.

Sandrine Kiberlain dont l’élégance habituelle est tempérée ici par sa manie de mâcher des bonbons Haribo joue une éducatrice spécialisée chargée de trouver une famille d’accueil au bébé durant les 2 mois où la mère de l’enfant peut encore revenir sur sa décision.

Gilles Lellouche y est un vrai pro dans la paternité qu’il assure à l’enfant durant ses premiers mois de vie.

Les acteurs dans leur ensemble savent faire en sorte que cette chaine de solidarité nous touche et nous enchante.

 

Pupille ( In Safe Hands )

107 mins

in French with EN subs

FRA/BEL | 2018 | dir. Jeanne Herry, with Sandrine Kiberlain, Gilles Lellouche, Elodie Bouchez

Au Ciné Lumière jusqu’au 6 juin