| Stéphanie Achar | Novembre 2019 |

 

 

Que vous suiviez un régime cétogène, paléo, végétalien ou autres n’a aucune importance. Quoique vous choisissiez pour perdre du poids ou garder un poids stable, il est essentiel de suivre une alimentation riche en nutriments et pauvre en sucres et aliments raffinés ou transformés si vous souhaitez vous sentir bien.

 

Mangez sainement

Que vous soyez intéressé ou non par la biochimie de votre organisme, son fonctionnement optimal ne peut se faire si vous ne lui fournissez pas le « carburant » qui lui est nécessaire.

Cela paraît évident et cependant notre monde « moderne » semble nous avoir éloignés de ce principe de base. Les glucides simples raffinés sont devenus la base de la plupart de nos repas et nous ne consommons plus autant de fibres que ce dont nous avions l’habitude auparavant.

Quel que soit votre régime alimentaire, le plus important est de suivre un régime qui équilibre votre glycémie. Cela signifie que vous mangerez des aliments qui déclenchent une sécrétion d’insuline faible ou modérée en réponse à ce que vous ingérez.

Un régime alimentaire équilibrant la glycémie se compose de “vrais” aliments: viande, poisson, œufs, tofu, lentilles, haricots et autres légumineuses, une grande variété de légumes, des fruits, des matières grasses d’origine naturelle (poissons gras, oléagineux, avocats.)… et des glucides complexes (faites attention à leur quantité).

Hormis les graisses trans, qui sont réellement nocives pour la santé, les matières grasses, qui pendant plus de 50 ans ont souffert d’une mauvaise réputation, sont remises à l’honneur par la science pour leurs qualités nutritives, essentielles, entre autres, au bon fonctionnement de nos cellules, notre cerveau et à la production de nos hormones.

En effet, les recherches scientifiques ont prouvé que ce sont les sucres et non les graisses qui sont responsables de l’épidémie actuelle d’obésité.

 

Détendez vous

Le monde moderne vit constamment sous adrénaline. Les stimulants (ex: caféine, sucre, alcool…) et la “perception” que vous avez du stress dans votre vie sont responsables de votre production d’adrénaline. Si vous percevez un évènement comme stressant, votre corps produira plus d’hormones du stress. Votre corps se sentira littéralement « attaqué par un tigre » et votre système nerveux augmentera automatiquement votre rythme cardiaque et votre pression artérielle alors que votre activité digestive diminuera.

Les cellules du corps humain sont capables d’utiliser différents types de carburant pour fonctionner : du glucose ou des acides gras (lipides). Une fois vos réserves de glucose utilisées, vos cellules puiseront dans vos réserves de graisse pour continuer à apporter de l’énergie nécessaire à toutes vos fonctions vitales. Le stress rend le déstockage des graisses plus difficile.

Il existe également des stress physiologiques tels qu’un taux trop élevé de sucre dans le sang, une sensibilité alimentaire, une infection parasitaire ou bactérienne, un stress émotionnel, trop d’ exercice…

 

Prenez soin de votre foie

Le foie est impliqué dans de nombreuses fonctions. Il participe, entre autres, à notre capacité d’utiliser les graisses que nous stockons comme carburant et à la transformation des toxines (telles que l’alcool, la caféine, les acides gras trans, les sucres raffinés, les substances synthétiques -cosmétiques, pesticides) en vue de les éliminer alors si vous souhaitez aider votre corps à perdre du poids ou simplement être en pleine forme, assurez-vous que votre foie fonctionne de la manière la plus optimale possible.

  • Buvez au moins 6 verres d’eau par jour
  • Réduisez caféine et alcool
  • Évitez le sucre et les aliments transformés
  • Éliminez les substances toxiques dans vos cosmétiques : Tout ce que vous mettez sur votre corps est absorbé par la peau. Les crèmes, shampooings, démêlants, gels douche et déodorants contiennent des ingrédients chimiques, tels que des parabènes, du sodium Laurel sulfate, des pH talâtes etc. … qui sont des substances toxiques pour notre foie et perturbent notre système endocrinien. Pour plus de plus amples informations, visitez le site du Environmental Working Group www.ewg.org
  • Éliminez les substances toxiques de vos produits de nettoyage pour la même raison
  • Prenez des médicaments uniquement lorsque c’est nécessaire afin de soulager la fonction hépatique
  • Mangez bio
  • Consommez des aliments contenants des substances qui soutiennent les fonctions du foie :
    • l’ail et l’oignon,
    • les légumes crucifères : chou-fleur, brocoli, choux, chou de Bruxelles, cresson, radis, navet…
    • les betteraves et les carottes
    • les légumes à feuilles vertes
  • Pour permettre une meilleure digestion, stimulez la sécrétion d’acide gastrique avec des aliments amers: artichaut, roquette, endives, chicorée, citron…
  • Le curcuma, le gingembre et le thé vert favorisent également l’élimination des toxines dans l’organisme.

 

Choisissez votre activité physique

Pour maintenir un poids stable ou perdre du poids, l’essentiel est de bouger et non pas nécessairement de « brûler des calories » ou se « punir » avec une activité physique excessive. La production d’hormones du stress peut parfois vous empêcher de perdre du poids. Ne sous-estimez pas les activités tels que le yoga, le Pilate, la danse, le Tai chi, et les exercices de musculation qui renforcent vos muscles, vos os, et vous permettent de maintenir énergie, équilibre et souplesse.

Pratiquer une activité physique régulière améliore également l’humeur, en libérant des substances telles que les endorphines, qui vous procurent une sensation de bien-être et par conséquent vous aide à faire de meilleurs choix alimentaires.

 

Nourrissez vous

Les kilos accumulés ne sont souvent pas dûs au fait que vous ne sachiez pas comment manger correctement mais plutôt au fait que vous utilisiez la nourriture ou l’alcool pour compenser une émotion déplaisante.

Pour vous donner un exemple, j’ai mis du temps à réaliser qu’un sentiment de peur me conduisait à manger trop. Une peur interne, puissante et dont je n’avais aucune conscience sur le moment présent. Je prétendais que tout allait bien et que la situation était sous mon contrôle alors que j’étais débordée par mon émotion. Lorsque les choses ne sont pas comme on le souhaite, c’est parfois le seul moyen que l’on trouve afin de faire face à la situation. J’anesthésiais mon sentiment avec un paquet de gâteaux.

Le plaisir ou soulagement occasionné par ce type de « récompenses » est de courte durée, et est souvent suivi par un sentiment de culpabilité. Si vous voulez transformer votre relation à la nourriture et vous-même, il vous faut remplacer le « bien-être » procuré par la nourriture par un « réel » bien-être. Apprendre à se « nourrir » (et arrêter de bouffer) d’un point de vue physiologique et psychologique. Et si vous n’êtes pas certain de vous aimer suffisamment pour prendre soin de vous, pensez à consulter.

 

Stéphanie Achar
Registered Nutritional Therapist + Health Coach
Dip CNM I mBANT I CNHC
www.simpleandhealthy.com