| Julie Paquet | Avril 2020 |

 

Des arcs-en-ciels pour redonner de l’espoir aux enfants confinés

“ Mes trois garçons ont adoré peindre les arcs-en-ciel. Ils m’ont dit qu’ils voulaient les accrocher dehors pour redonner le sourire à tous les passants que le Corona rend tristes et malades.” Alviya Manjothi

 

 

Depuis une dizaine de jours, des arcs-en-ciel viennent égayer les fenêtres des familles anglaises. Des arcs-en-ciels au tracé plus ou moins sûr, souvent pleins de personnalité, et parfois accompagnés d’un petit mot de remerciement pour la NHS.

Difficile de déterminer précisément où est née cette initiative, très partagée sur les réseaux sociaux sous le hashtag #rainbowtrail en Angleterre. La tendance est aussi relayée en Italie (#tuttoandràbene) et au Canada (#çavabienaller).

Ces dessins mettent du baume au cœur des petits anglais qui peuvent ainsi pendant leur promenade se rendre compte que beaucoup d’autres enfants vivent dans leur quartier, et sont comme eux, confinés.

 

Leila, 13 ans, est une compétitrice dans l’âme : avec son petit frère, Sammy, 7 ans, ils se partagent chacun un côté de la route et la victoire est à celui qui dénombrera le plus d’arcs-en-ciels pendant la promenade hebdomadaire. 

Repérer ces arcs-en-ciel quand on va se promener, c’est aussi un moyen de donner un sens à la balade, une sorte d’enjeu pour les enfants, qui trouvent que c’est ennuyeux de marcher, explique Ingrid Bergson, qui vit au Nord Ouest de Londres. Mes enfants sont très compétitifs, la promenade devient véritablement une chasse à l’arc-en-ciel ! Ils prennent aussi un oeil de critique d’art : “celui-ci, pas mal, celui-là ne s’est pas foulé !” c’est assez amusant, ils vivent ça comme une visite d’une galerie d’art géante.”

 

Un symbole d’espoir

Si le mouvement des arcs-en-ciel est aussi suivi, c’est sans doute aussi pour sa signification, sa valeur universelle, qu’on retrouve dans la plupart des cultures. Adena, mère de 4 enfants le considère comme un signe d’espoir “l’arc-en-ciel vient après l’orage. C’est aussi un symbole d’unité, d’adhésion. Les arcs-en-ciels d’adressent à absolument tout le monde, tous ceux qui passent dans la rue et les voient. C’est un moyen de se sentir connecté avec toutes les personnes confinées chez elles.”

C’est aussi un symbole facile à dessiner, quelque soit l’âge, un motif qu’on a tous un jour où l’autre dans notre enfance griffonné.

 

Remercier la NHS

Les arcs-en-ciel sont souvent accompagnés de message de soutien pour les travailleurs de la NHS que les londoniens applaudissent tous les jeudis soirs à 20h.

C’est un peu brouillon parce qu’ils sont petits, mais Skye et Robin ont aussi voulu participer au mouvement ! En revanche, ils ne sont pas sortis dans la rue depuis le début du confinement, à cet âge-là on ne comprend pas trop l’idée de rester à deux mètres de distance.” Annie, mère de deux enfants à Islington.

 

Julie Paquet

 

L'ECHO Magazine : newsletter et abonnement !

Inscrivez-vous à notre newsletter : https://www.lechomagazine.uk/newsletter-echo-magazine/

Abonnez-vous au magazine : https://www.lechomagazine.uk/abonnement/