| Violaine-Patricia Galbert | Décembre 2020 |

 

Avec la présence du COVID-19, les fêtes de fin d’année vont se passer différemment. Cette année, ce sera plutôt chacun chez soi, séparés de ceux qu’on aime. Plutôt que de vous focaliser sur ce qui ne sera pas possible et de vous voir souffrir encore plus en aggravant les choses par votre mécontentement, votre frustration, votre douleur, pourquoi ne pas envisager les choses de manière différente, plus créative ? Noël fête familiale, nouvel an festif, comment faire lorsque l’on ne peut pas se retrouver tous ensemble ?

 

fêtes de fin d’année

 

Gérez la colère, la souffrance, la frustration de ces fêtes de fin d’année pas comme les autres

Les familles, les amis seront séparés et les fêtes se passeront en tout petit comité. Plus vous allez lutter pour nier cet état de fait, plus votre colère, votre frustration, votre souffrance vont s’amplifier. Il vous faut accepter d’avoir mal, de pleurer, de souffrir du manque de contact avec votre famille et vos amis, c’est juste une émotion et cela va passer. Souvenez-vous que c’est une situation exceptionnelle et que ce ne sera pas tout le temps comme cela.

Acceptez de ressentir le manque, mettez des mots dessus, pleurez ou soyez en colère pendant quelques instants si besoin est, ne luttez pas contre ces émotions, respirez profondément et laissez passer ce ressenti comme si vous regarderiez une vague qui s’éloigne du rivage.

Le manque, c’est normal : cela prouve votre attachement, votre amour. Pour atténuer le manque, il va falloir vous organiser à l’avance et mettre en place des stratégies d’adaptation pour amortir au maximum le contrecoup de ces fêtes pas comme les autres. Il vous faut agir plutôt que de subir et être acteur de ces fêtes différentes vous permettra de retrouver un peu de la magie des fêtes de fin d’année.

À vous de préparer pour la première fois votre propre Noël, celui dont vous avez toujours rêvé mais que vous n’avez jamais pu réaliser car il fallait composer avec le désir des uns et des autres. Un sapin immense ou minuscule, un menu asiatique ou végétarien, en pyjama ou robe longue, etc. Osez toutes les excentricités, toutes les folies. Et si les enfants organisaient le réveillon du 31 Décembre ?

 

Retrouvez le plaisir de préparer un cadeau personnalisé pour chacun, de faire des surprises

Pour une fois laissez tomber la liste des désirs que chacun a pour Noël. Ne demandez pas à vos proches ce qu’ils souhaitent pour Noël et préparez vos surprises. Le cadeau personnalisé, c’est se préparer à faire plaisir à l’autre, se mettre à la place de celui qui va recevoir votre présent et imaginer sa joie, son plaisir. Faire plaisir à l’autre est ce qui va vous faire plaisir. Aussi, en l’absence de contacts physiques, ce plaisir-là est important pour vous. Réfléchissez à ce qui pourrait le plus faire plaisir aux proches dont vous êtes séparés, jouissez de la surprise que vous êtes en train de préparer.

Pourquoi ne pas créer, fabriquer un cadeau sur mesure pour ceux que vous aimez au lieu de leur offrir un cadeau impersonnel. Si vous avez des talents créatifs, plutôt que d’acheter, bricolez, cousez, brodez, tricotez, peignez. Ce n’est pas grave si ce n’est pas parfait, ce qui compte c’est tout l’amour que vous y avez mis. Rappelez-vous que le Fait Main a un prix tout particulier pour ceux que vous chérissez.

 

Osez exprimer votre affection, votre amour et partagez vos émotions

Puisque vous n’allez pas pouvoir vous voir, vous touchez, il va falloir communiquer votre affection autrement, en utilisant des mots. C’est important d’avoir un langage direct et d’utiliser les mots vrais si vous voulez que votre message soit bien reçu par votre proche : « je t’aime » et pas « je t’apprécie »

Osez partager vos sentiments en utilisant tous les mots d’amour et d’amitié que le vocabulaire français comporte. C’est le moment de mettre votre pudeur de côté et d’exprimer vos sentiments, votre affection, votre amour surtout à votre famille. Sur vos cadeaux personnalisés, osez mettre des dédicaces très sentimentales : « À mon frère que j’adore et admire », « Petite cousine mais grande dans mon coeur », « Maman d’amour, je suis si heureuse d’être toujours ta Petite Poupée»,  « Ma nièce, je t’aime », «  Mon amie, tu es comme ma sœur et je t’aime très fort »

 

Comment être présent tout en étant absent ?

Il s’agit de donner du sens, du contenu affectif aux interactions avec votre famille et vos amis. Certes, Internet ne remplace pas la rencontre physique et Skype, Zoom en famille peuvent s’avérer plutôt frustrants qu’autre chose. C’est de l’instantané, on ne se prépare pas, on est en train de faire d’autres choses, on montre des images et tout cela fini par ne pas avoir de sens.

Aussi acceptez d’échanger votre plaisir immédiat contre du plaisir à long terme. Il s’agit de restreindre les Skype et autres Zoom au profit d’échanges vrais en se demandant : Qu’est-ce que j’ai vraiment envie de dire, de partager avec ma famille, mes amis ?

C’est aussi laisser des traces de son amour, de son affection. C’est là que l’écriture de lettres manuscrites, d’histoires, de poèmes … prennent toute leur importance car on peut les relire. Vous pouvez également enregistrer des vidéos, faire des petits films ou faire des montages photos avec des messages d’affection.

Enfin, n’hésitez pas à envoyer des colis-surprises remplis de ces petits riens qui sont autant de témoignages de votre amour.

 

Gérer le manque, la solitude, la frustration de l’absence de contact physique

Constituez-vous une boite à trésors avec tous vos souvenirs affectifs et demandez à vos proches et amis de la remplir avec leurs envois. N’hésitez pas à leur demander ce dont vous avez besoin.

Quand vous vous sentirez en manque affectif, en manque de contacts physiques, plongez-vous dans tous les trésors d’amour que vous avez collectionnés à l’avance.

Utilisez tous vos sens pour vous nourrir affectivement, physiquement, sensuellement. Par exemple, pour la vue, ce sera la dernière lettre reçue de votre Papa, pour l’odorat le souvenir du parfum porté par votre Maman, pour le goût les « Carambar » partagés en fratrie, pour l’ouïe le dernier tube sur lequel vous avez dansé avec vos amis et enfin pour le toucher, le pull tricoté par votre grand-mère.

Le jour J, Noël ou Jour de l’An

Préparez à l’avance ce moment de communication important. Pour cela, fixez à l’avance avec votre famille et vos amis les règles de communication.

L’horaire, pour que chacun soit 100 % disponible, mais aussi le contenu de ce que l’on va vraiment se dire. L’idée est de faire passer de l’amour et de se sentir proche malgré la distance. Par exemple, après s’être souhaité un Joyeux Noël ou une Bonne Année, vous pouvez décider de tous vous offrir un cadeau sous forme de témoignage : par exemple, citer une raison pour laquelle cette personne vous manque et pourquoi ? ou encore dire à cette personne ce qu’on aime le plus chez elle et pourquoi ?

 

Bonnes fêtes de fin d’année revisitées, réinventées avec votre magie créative !

 

Violaine-Patricia GalbertViolaine-Patricia Galbert
www.galbert-counselling.com