| Cécile Faure | Septembre 2019 |

 

Crédit photo : Clément Langlet

 

Le 25 avril dernier, Laurent Batsch, Président de la Fondation Dauphine, et Isabelle Huault, Présidente de l’Université Dauphine, inauguraient les tous nouveaux locaux du campus de Paris-Dauphine à Londres en présence notamment de Monsieur l’Ambassadeur Jean-Pierre Jouyet, du Lord Mayor of Islington Dave Poyser et du député Alexandre Holroyd.

Malgré les incertitudes liées au Brexit, l’Université a vu les effectifs de son campus londonien croître depuis 2014, de 25 à 168 étudiants, et se félicite de son choix de s’ouvrir à l’international via ses campus étrangers et ses partenariats avec plus de 250 universités dans le Monde, et notamment UCL à Londres.

L’enthousiasme des douze étudiants ambassadeurs, le soutien et savoir-faire des entreprises partenaires – Mazars UK, Société Générale, Crédit Agricole CIB – dans le cadre notamment du développement d’un incubateur d’entreprises au sein de l’établissement et d’une Chaire sur le thème de la FinTech, les accords et échanges avec la commune d’Islington témoignent du dynamisme et du rayonnement d’une institution fleuron de l’enseignement supérieur français.

Cécile Sansalone, Managing Director du campus Paris-Dauphine London, a accepté de répondre à nos questions concernant en particulier les accords de partenariat qui ont permis l’installation du campus sur la commune d’Islington, et l’action de Dauphine pour la promotion de l’égalité des chances.

 

L’implantation de Paris-Dauphine, London Campus à Islington a été possible grâce à des accords passés avec son administration. Pouvez vous revenir sur ces derniers ?

Avec le développement du campus, et la croissance programmée de nos effectifs, il nous a fallu trouver un emplacement pérenne et offrant les meilleures conditions possibles pour assurer la qualité de l’enseignement et l’épanouissement de nos étudiants. Après de longues recherches en respect de critères rigoureux, nous avons trouvé ce bâtiment sur Pentonville Road, qui s’il nécessitait des travaux, était sain et lumineux, facile d’accès pour nos étudiants comme nos professeurs et nos intervenants extérieurs, proche de la gare internationale de Kings Cross St Pancras, des centres financiers de la City de Londres, Liverpool Street et de notre partenaire académique UCL.

Les conditions de notre installation et l’acceptation de la commune d’Islington étaient cependant conditionnelles au développement d’un partenariat entre cette dernière et l’Université.

 

Cette coopération suit deux axes stratégiques :

Building the skills of local school children and raising aspiration of all people through higher education : nous nous sommes engagés activement à contribuer au développement éducatif au sein du borough, au travers d’un plan d’action aux angles d’approches variés et de long terme :

  • Depuis le mois de mars dernier, huit de nos étudiants donnent des cours de français gratuitement à des jeunes lycéens anglais ;
  • Un de nos professeurs dispense des cours de mathématiques auprès des Fith forms (l’année précédent la préparation du A-level, équivalent du Baccalauréat) du City of Islington College  ;
  • Mise en place d’un système de mentoring (parrainage) entre nos étudiants et les lycéens du quartier.

Ce travail de pair avec les équipes pédagogiques des établissements de la commune permet notamment l’identification et l’accompagnement des jeunes dont les familles n’ont pas forcément eu accès aux études supérieures, et qui comme dans le cadre de l’action menée par Paris-Dauphine en région parisienne, peuvent ainsi bénéficier d’une aide aux multiples et positives conséquences, dont potentiellement l’intégration de l’Université.

Par ailleurs, nous travaillons avec l’Economic Development Team of Islington Council, afin d’informer les entreprises locales de la possibilité de bénéficier du soutien de l’incubateur créé au sein du campus. Les petites et moyennes entreprises et start-ups du Borough d’Islington , si elles sont sélectionnées lors de la procédure d’appel à candidatures , pourront bénéficier d’une adresse postale, d’un espace de travail et de développement de contacts professionnels, et surtout de l’expertise de professionnels et de tarifs préférentiels à des formations( jusqu’a 80%) et séminaires (ie. basic bookeeping, accountancy, basic business law, marketing).

Nous sommes ravis de cette coopération, qui incarne les valeurs d’ouverture sur la cite et les enjeux de société de l’Université, et permet aussi d’accroitre la visibilité de Dauphine au niveau local.

 

Au delà du soutien ainsi proposé, comment s’inscrit cette démarche d’intégration au sein du campus au regard notamment des frais de scolarité et d’accès au savoir dispensé par l’Université pour les étudiants les moins favorisés ?

La Fondation Paris-Dauphine fournit ce que l’on nomme en anglais le backbone de cette action caritative depuis sa création en 2008. Elle a pour mission de favoriser l’essor de la recherche et de l’entreprenariat, le développement à l’international, l’aide au logement des étudiants et la promotion de l’égalité des chances.

Les frais de scolarité pour Paris-Dauphine, London Campus s’établissent aujourd’hui à £9,400, en ligne avec ce que coute la scolarisation dans une université britannique, et n’ont pas augmenté depuis trois ans. Si une large proportion de nos étudiants en L1 et L2 à Londres sont issus du tissu des établissement français de l’étranger, certains viennent d’autres horizons (nos L3 sont pour certains issus de notre campus de Paris). Il existe ainsi  un système de bourse pour les étudiants qui n’ont pas la capacité financière pour faire face à l’entièreté des frais de scolarité et de logement, financé par la Charity qui gère les activités du campus de Londres : ainsi près de 10% de nos étudiants, inscrits au Crous, se voient offrir leur scolarité à 100% par la Charity Dauphine Londres ; en complément, des bourses pouvant aller jusqu’à £7,000 par année académique sont octroyées par la Charity sur des critères de mérite, sociaux et de motivation et projet personnel de l’étudiant(e).

Cette aide financière, lorsque justifiée, est également dispensée dans le cadre de nos Summer Schools des mois de juin et juillet – formations qui visent l’amélioration de la maîtrise de l’anglais et le développement de soft skills d’un point de vue général (deux semaines) ou dans le domaine de la finance (six semaines ; pour les étudiants en Master Finance de notre campus parisien).

A l’occasion des 50 ans de l’Université Paris-Dauphine et de l’agrandissement de son campus d’origine, la Fondation a mené une levée de fonds auprès des particuliers et entreprises, ces mécènes précieux qui apportent leur soutien à notre établissement dont l’enseignement est aujourd’hui classé parmi les 25 meilleurs au Monde, et dont le développement sur des sites tels que celui de Londres participe à son aura.

 

Cécile Faure