Education- 2 écolieres

Le bonheur de redonner sens à sa vie-

De trader à instituteur: parcours d’un homme qui s’est enrichi.

 

Gilles Vernet est un instituteur heureux. Avec sa classe de CM2, il a produit un documentaire Tout s’accélère, qui sort en France le 20 Avril 2016. La sagesse des jeunes philosophes de 10 ans est accompagnée des réflexions sur l’environnement de Nicolas Hulot, d’un aperçu métaphysique d’Etienne Klein, directeur de recherche au Commissariat à l’Energie Atomique, de pensées de la psychologue Nicole Aubert et du sociologue et philosophe Hartmut Rosa et du point de vue économique de Jean-Louis Beffa.

Aujourd’hui, Gilles Vernet vit ses deux passions: transmettre par l’éducation et écrire des scénarios. Et pourtant, sa vie a commencé bien différemment!

 

Trader fasciné par l’argent

A 24 ans, jeune diplômé, il rejoint le monde de la finance, décidé à gagner de l’argent en réaction à une famille bohème et un souvenir d’enfance marquant d’huissiers débarquant chez lui. Il commence une carrière fulgurante, grisé par les marchés financiers en pleine bulle internet et emporté par l’avidité de gains toujours plus importants. Il travaille comme trader chez Indosuez, puis comme gestionnaire de fonds dans les banques UBS et JP Morgan. Son salaire double chaque année, son rythme de travail est effréné, de 7h du matin à minuit, sans pause le week-end. Jusqu’à un double événement qui va soudainement le réveiller comme une secousse qui ramène à la conscience: d’abord la nouvelle de la maladie incurable de sa mère et la réalisation qu’il n’aurait pas le temps de lui dire vraiment au revoir, puis les attentats du 11 septembre et son incapacité à réagir sur les marchés financiers, alors que son patron le sermonne sur son inertie. C’est un point de non retour et il décide de quitter la finance. S’ensuit une période riche et précieuse d’échanges avec sa mère, source de solidité pour la suite. « La confrontation à la mort par rapport à cette course folle qu’on mène tous est assez radicale. Elle vous place face à l’absurdité, et vous renvoie par un effet miroir à votre propre vie. Face à la peine, j’ai eu un grand besoin de sens ».

 

Instituteur passionné par la transmission

Aidé par un ami instituteur, ancien  HEC, il devient lui aussi professeur des écoles à 35 ans. Sa joie est grande de se sentir utile, de voir la croissance de ses élèves, de recevoir la gratitude des parents. Il reconnaît que les marchés financiers sont un univers « très excitant » qui « donne la fausse impression d’être maître du monde. Vous placez de l’argent, vous gagnez de l’argent et vous croyez que vous avez tout compris ». Aujourd’hui Gilles a une vie modeste, mais il affirme avoir réussi son basculement professionnel et se sentir nourri. Il ne regrette ni le stress, ni le souci permanent de l’argent qui paradoxalement empêche de vraiment profiter, alors qu’on peut tout s’offrir. Il apprécie aussi d’être très présent pour ses enfants, « on oublie que ce qu’on peut principalement donner aux enfants, c’est du temps. De l’amour et du temps. »

 

Des mots qui résonnent comme une sagesse dans la bouche de celui qui, en suivant ses intuitions profondes, a vu sa carrière professionnelle le mener du plaisir au bonheur.

www.toutsaccelere.com

 

Clotilde de Cacqueray

 

L’ECHO Magazine Avril-Mai 2016