Crédit photo : Alexandra Roche

 

Forte d’une expérience de 17 ans au UK et de 15 ans dans l’enseignement, avec Eclectic Minds, Noémie Jean-Clarke propose une nouvelle approche de l’apprentissage des langues étrangères grâce à un concept original.

 

Une passion pour les langues

C’est en 2002 que Noémie traverse la Manche pour la première fois : diplômée d’une maîtrise en Français Langue Etrangère, elle passe un P.G.C.E en Modern Foreign Languages (équivalent du CAPES) à l’université de Cambridge. Après avoir enseigné quelques temps en collège-lycée, elle part voyager pendant plusieurs mois, pour enfin revenir en Angleterre et s’installer à Londres définitivement.

 

L’enseignement : une vocation

Pour Noémie, enseigner a toujours été l’objectif et les langues une évidence. A son retour à Londres, elle explore plus en profondeur l’enseignement aux adultes et n’est pas emballée par les méthodes  proposées par la plupart des écoles de langues : « Non seulement on me disait ce que j’avais à faire, mais la marge de manœuvre était également assez étroite pour permettre aux étudiants de profiter de ce qui devrait être un moment de plaisir, selon moi. » Pour changer le regard des gens sur les cours de langues, elle décide de proposer des cours à l’image de ses envies : flexibles, conviviaux et efficaces.

 

Eclectic Minds ou comment apprendre les langues autrement

C’est ainsi qu’en 2015 Noémie lance Eclectic Minds : des cours de langues en tous petits groupes dans des cafés et des pubs. Chaque classe dure 1 heure et on ne s’inscrit au cours que quand on peut y assister. Ce format permet en plus de proposer des prix abordables adaptés aux besoins des élèves et à leurs disponibilités.

La jeune entrepreneuse l’affirme : « Je suis vraiment persuadée que l’environnement joue un rôle important dans l’apprentissage. On a tous étudié les langues à l’école avec plus ou moins de succès. Il est temps de passer à autre chose. »

 

Les gens en profitent pour découvrir de nouveaux lieux, soigneusement choisis pour leur cadre et leur faible niveau sonore. Le prof fait son travail de préparation, amène le sujet et garde en tête son objectif linguistique. Les participants, eux, ont pour travail de discuter, échanger et argumenter, et se voient corriger leurs fautes de grammaire et de prononciation. Une formule inédite qui leur permet de faire de réels progrès en pratiquant la langue dans des circonstances de conversations proches de la réalité.

Comme le dit Noémie : « Apprendre une langue est souvent synonyme de prise de risque : il faut être bien entouré et pouvoir le faire dans les meilleures conditions possibles pour gagner en confiance ! »

 

Mélissa Thierry
Copywriter
melissa_thierry@hotmail.com

 


 

Eclectic Minds
www.eclecticminds.co.uk