| Hélène Yagello-Knupffer | Mars 2019 |

 

Crédit photo : Hélène Yagello Knupffer

 

Les conversations des parents de Londres, qu’ils soient britanniques ou d’autres nationalités, tournent très souvent autour du 11+. Quand on est français et que l’on débarque à Londres, la mention même du 11+ fait battre des oreilles. Cet examen est pourtant l’une des voies de passage en secondaire au Royaume Uni.  Il ne concerne pas, par ailleurs, que les écoles privées et les parents s’y réfèrent bien souvent sans en avoir eu l’expérience quand ils ne sont pas tout simplement ignorants du sujet.

 

Le 11 + : Qu’est ce que c’est ?

On parle de 11+ mais aussi de “entrance exam”. Cet examen, que l’on passe en fin de year 5 (CM1) ou en début du year 6 (CM2),  à 11 ans, pour une entrée en secondaire à la rentrée suivante, est au départ une sélection des élèves qui souhaitent entrer dans une grammar school. Celles-ci sont des écoles publiques gratuites, offrant une éducation académiquement supérieure aux écoles publiques non-sélectives. Cette sélection assure par la suite d’excellents niveaux tout au long de la scolarité des élèves, jusqu’à l’obtention du GCSE et ensuite des A Levels (niveau Bac). Ce même type d’examen est pratiqué par les très bonnes écoles privées.

Cet examen ne concerne donc que les élèves souhaitant et ayant la capacité à poursuivre leurs études secondaires dans une école académiquement supérieure. Par ailleurs, il n’est pas général et chaque école proposera un test mettant l’accent sur telle ou telle discipline.

Enfin, il existe de nombreuses écoles non-sélectives et d’un niveau équivalent aux écoles à entrance exam par leurs résultats.

Les grammar schools organisent leurs examens avec CEM (Université de Durham) ou bien GL Assessment. Les écoles privées ont leur propre organisation mais certaines peuvent parfois proposer un examen commun et il sera combiné avec un entretien, individuel ou parfois en groupe.

D’autres écoles, qui se disent non-sélectives, offrent cependant des places prioritaires (scholarships) en fonction d’un examen de sélection sur des disciplines telles que les arts, la musique, les langues ou les mathématiques. L’examen se passe également entre juin et novembre de l’année précédant l’entrée en year 7 et ne nécessite, officiellement, pas de préparation particulière. D’autres encore sélectionnent en fonction de l’assiduité aux offices, pour les écoles de dénomination religieuse et un SIF (supplementary information form) doit donc accompagner le formulaire de pré-inscription.

 

A quoi s’attendre lors de l’examen?

Les compétences mises à l’épreuve peuvent varier d’une école à l’autre dans le cadre du 11+. Cependant le test comprend en général une partie littéraire et une partie centrée sur les compétences en mathématiques ainsi que des exercices de logique : English, Maths, Verbal reasoning, Non-verbal reasoning.

Chaque partie du test dure en général une heure. La partie réservée aux compétences littéraires est en principe divisée entre compréhension de texte et composition créative, mais peut aussi contenir quelques exercices d’orthographe. Traditionnellement le format de l’examen est une série de questions auxquelles le candidat est invité à répondre directement sur sa feuille et pour la partie logique ce sont des QCM. Pour chaque partie l’ordre de réponse n’est en général pas imposé et les candidats savent par exemple qu’il est préférable de commencer par la fin, avec les questions au plus grand score, et surtout ne pas d’attarder sur les questions auxquelles ils ne peuvent pas répondre dans l’immédiat. Se laisser du temps pour la relecture et soigner sa présentation, même si celle-ci n’affecte que peu la note. Le plus important est de bien lire les consignes et de répondre précisément aux questions. Il est aussi avantageux de bien maîtriser les techniques de rédaction pour la partie littéraire. L’orthographe n’est en principe pas d’une grande importance et est notée séparément quand il y a une section orthographe.

Les compétences examinées sont en principe basées sur le curriculum national sauf pour les exercices de logique, matières non-enseignées dans les écoles publiques.

 

Comment savoir si mon enfant doit se préparer à passer un examen 11+ ?

Comme mentionné plus haut, le 11+ ne concerne qu’un certain type d’écoles. Il faut donc tout d’abord faire le point dès la rentrée en year 5 (CM1), au plus tard, sur les souhaits de l’enfant en ce qui concerne son entrée en secondaire ainsi que sur ses capacités.

Dans tous les cas il faut faire des recherches suffisamment tôt pour s’orienter et se renseigner sur les démarches à suivre. Pour les grammar schools comme pour les autres établissements publics, il faut en premier lieu s’inscrire auprès de sa Local Authority, à Londres – le council, qui a un site internet muni d’une application pour les scolarisations. Selon le choix de l’école il sera indiqué si l’inscription est conditionnelle de la réussite à l’examen du 11+ pour cette école. Les écoles privées nécessitent de se rendre à leur Open Day ou de prendre un rendez-vous préalable.  Toutes ces formalités doivent être faites au plus tard en Septembre de l’année précédant l’entrée au collège ou lycée (high school).

Quelques questions à se poser :

  • Mon enfant est-il académique ? Ses bulletins sont-ils satisfaisants?
  • Votre enfant se sent-il capable de passer cet examen ? Qui va le préparer ?
  • Suis-je prêt à déménager pour être domicilié près d’une grammar school?

Toutes ces questions sont essentielles à la perspective du « marathon 11+ ».

 

Comment se préparer à l’examen ?

Il faut tout d’abord se préparer administrativement, chaque école ayant son propre système et ses propres échéances.

La préparation académique dépend du choix de l’école et il faut, dans la mesure du possible, obtenir des « past papers », les sujets donnés les années précédentes. Pour une préparation générale il existe différents éditeurs renommés de manuels et livrets de préparation, comme Bond, Schofield & Sims, CGP ou  NFER. De nombreux sites internet proposent également des téléchargements de sujets 11+.

Il est recommandé de ne présenter l’examen que dans trois écoles maximum, mais il n’y a pas de restriction. La note minimale à atteindre étant de 70%, vous pouvez tester votre enfant avec des sujets de l’an passé et évaluer la charge de travail à fournir en vue de l’obtention du sésame vers l’école de votre choix.  La préparation à l’examen se planifie.  On peut se préparer à la maison ou bien en s’inscrivant à des petits 11+ camps comme chez Chelsea Young Writers à Notting Hill.  A La Petite École Bilingue, nous offrons un programme adapté par son curriculum à cette préparation, et qui permets aux familles qui le souhaitent de tenir l’obtention d’un excellent score à l’examen du 11+ en perspective.

C’est un examen accessible à tous mais qui nécessite une certaine préparation. Cependant, le fait de ne pas être locuteur natif, EAL, peut être signalé lors de l’inscription à l’examen. La majorité des élèves se présentant auront probablement reçu des heures de tutoring ou de bachotage à la maison depuis l’âge de sept ans, mais il n’est pas impossible de s’y présenter en touriste et pour tenter sa chance. Pour peu que votre enfant soit un minimum familier avec le format de l’examen et qu’il soit bon élève, c’est une très belle opportunité à saisir et qui apportera de longues années de quiétude quant à sa scolarité. Une très bonne école, publique ou privée, sera toujours la voie royale vers l’Oxbridge et apportera un bagage académique solide pour les études supérieures.

 

Hélène Yagello-Knupffer
Directrice de la Petite Ecole Bilingue, Oxford Gardens

 

Sources :
https://www.keystonetutors.com
http://www.elevenplusadvice.co.uk
https://www.oxfordowl.co.uk/for-home/at-school/assessment-at-primary-school/the-11-plus-exam-explained/