| Isabelle Erulin | Décembre 2018 |

L’amaryllis est une superbe fleur à bulbe qui fleurit en hiver en intérieur. L’amaryllis dont nous parlons ici est, botaniquement parlant, un hippeastrum, qu’il ne faut pas le confondre avec l’amaryllis que l’on peut cultiver dans les jardins, Amaryllis belladona. L’hippeastrum vient d’Amérique du Sud, produit une profusion de fleurs et mesure jusqu’à 55 cm.

 

Plantation et entretien

Choisissez des bulbes fermes sans signe de pourriture ou moisissure. Plantez-les en octobre si vous voulez que les bulbes fleurissent pour Noël ou en fin d’hiver pour une floraison au printemps. Plantez-les dans un terreau bien drainant. Assurez-vous qu’au moins la moitié du bulbe est visible au-dessus de la surface.

Arrosez le bulbe après la plantation et limitez l’apport d’eau jusqu’à ce que les premiers signes de croissance apparaissent du cou du bulbe : n’arrosez que lorsque le compost se dessèche.

Placez le bulbe en pot dans un endroit chaud de la maison, bien éclairé mais pas directement au soleil. Un pic de fleurs devrait commencer à émerger rapidement. C’est une bonne idée de tuteurer la tige (en évitant le bulbe lui-même). Si elle devient trop longue et fragile, elle aura besoin de soutien.

Lorsque les feuilles apparaissent, déplacez le bulbe dans une position plus fraîche et commencez à arroser régulièrement. Dès que le bulbe atteint sa pleine floraison, normalement environ huit semaines après la plantation, nourrissez-le chaque semaine avec un engrais liquide riche en potasse, comme un engrais à géranium.

 

L’amaryllis au fil des ans ou comment faire refleurir vos bulbes

Après la floraison : garder ou jeter ? Société de consommation oblige, on achète, on jette, on rachète… Les vendeurs ont tout intérêt à laisser courir les mythes qui y poussent : “un bulbe ‘forcé’ ne refleuri plus”, “le bulbe s’épuise d’année en année”, etc. Mais si le bulbe ne refleuri pas de plus en plus, c’est uniquement faute de soins satisfaisants !

La période qui suit immédiatement la floraison est le moment le plus important du cycle de vie de la plupart des bulbes et l’hippeastrum ne fait pas exception. C’est jusqu’à ce que le feuillage fane que la plante constitue ses réserves pour la prochaine floraison.

Continuez à arroser et à apporter de l’engrais jusqu’à ce que les feuilles jaunissent. Ainsi le bulbe continuera à croître et accumulera suffisamment de nutriments pour produire des fleurs l’année suivante. Lorsque la fleur est fanée, coupez-la à la base du bulbe.

Une fois les dernières feuilles jaunies, arrêtez l’arrosage et placez votre bulbe dans un endroit sec, frais et bien aéré comme une cave ou un sous-sol.

Pour refleurir, l’amaryllis exige une période de dormance durant laquelle ses feuilles s’assèchent et tombent les unes après les autres naturellement. Il est important de ne pas l’arroser durant cette période de repos.

L’hippeastrum ne doit pas être rempoté à moins que cela ne soit absolument nécessaire si le bulbe devient trop gros pour son pot, et même dans ce cas, prenez un pot de la taille juste au-dessus.

 

Bien entretenue, l’amaryllis grossit d’année en année, puis des cayeux se forment, grossissent et fleurissent.

 

Isabelle Erulin
www.les-pouces-verts.com