| Gilles Quillot | Juin 2019 |

 

Crédit photo : Cécile Faure

 

Chaque 21 mars nous célébrons le solstice du printemps, le retour des marchés colorés et des rayons de soleil qui nous réchauffent. Depuis cinq ans, cette date est choisie par le ministère des affaires étrangères pour organiser Goût de France, Good France, cette manifestation unique en son genre qui célèbre la gastronomie de notre pays en proposant un menu « gastronomique des Français » sur les cinq continents du globe.

 

De 1 000 restaurants et 1 000 chefs participants en 2014, nous avons atteint pour l’édition 2019, 5000 restaurants et 5 000 chefs. Quoi que vous fassiez, vous ne pouvez échapper à cette célébration qui est présente dans 150 pays, le Groenland inclus !

 

Les cuisines des ambassades sont bien sûr à pied d’œuvre dans chaque pays, mais également chaque restaurant désireux de participer est libre de s’inscrire sur la plateforme internet d’Atout France. La seule règle étant de cuisiner un repas à la française (suivant les critères reconnus au patrimoine culturel et immatériel de l’UNESCO) le 21 mars.

 

Histoire d’un succès à la française.

Il faut remonter à 1912, à Londres et aux fameux dîners d’Épicure d’Auguste Escoffier. Ces dîners d’Épicure avaient pour but de faire rayonner la gastronomie française et sont reconnus pour être les premiers dîners caritatifs organisés. Il faut attendre 2014 et une formidable idée du ministère associé avec le grand chef Alain Ducasse pour en retrouver l’esprit et la renommée.

 

Au Royaume Uni, ce sont une quarantaine de restaurants qui participent chaque année. La relation amicale qui s’est peu à peu imposée entre les chefs participants est particulièrement intéressante. Chaque année, ils sont réunis par l’Ambassadeur de France avant le 21 mars pour les remercier de leur assiduité.

 

L’Ambassadeur organise un dîner de gala dans sa résidence autour de la gastronomie avec le thème choisi cette année : la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la cuisine responsable. Deux chefs étaient invités pour célébrer ce moment de convivialité : Jean-André Charial de l’Oustau de Baumanière en Provence et Anna Hansen de Modern Pantry à Londres. Une entente cordiale aux fourneaux qui est habituelle dans les cuisines de la résidence. Ils ont succédé à Pascal Aussignac (Club Gascon) et Eric Chavot, Amandine Chaignot et Mark Flanagan (Buckingham Palace), Raymond Blanc et l’équipe de pâtisserie britannique de la coupe du monde 2019.

 

Les écoles hôtelières organisent également leur diner Goût de France, et peuvent compter sur les chefs pour organiser des dîners à plusieurs mains avec les étudiants.Ces chefs se mobilisent pour faire briller notre gastronomie dans notre pays d’accueil, que ce soit le soir du 21 mars ou dans les différentes initiatives qui sont proposées.

 

Chaque année, une association est mise à l’honneur. Que se soit le Clink, restaurant d’application dans les prisons du Royaume-Uni, où les chefs préparent avec les prisonniers un déjeuner à la française. Ou bien Chefs adopt a school, où les chefs se déplacent dans les écoles afin de rappeler aux enfants l’importance du bien-être et du bien-manger en partenariat avec la Royal Academy of Culinary Arts.

 

Cette année l’Ambassade de France a choisi d’aider Emmaüs UK.

Emmaüs célèbre ses 30 ans d’action au Royaume Uni avec 29 centres. C’est en présence du fondateur d’Emmaüs UK, Mr Selwyn Image, CBE, que Monsieur l’Ambassadeur, Jean-Pierre Jouyet, a accueilli le chef Eamon Moore à la Résidence de France pour le lancement de Goût de France, le lundi 11 mars dernier.

Eamon est un compagnon d’Emmaüs. Cuisinier émérite de trois restaurants à Londres, il pliera sous la pression et finira sans domicile fixe. Grâce à Emmaüs et la communauté, il reprend confiance en lui et cuisine maintenant pour les compagnons.

 

La communauté de Ditchingham souhaite se développer autour d’un Bed and Breakfast ouvert au public et d’une belle cuisine professionnelle. Une cagnotte est ouverte pour l’occasion et une fois de plus, les cuisiniers participant à Goût de France ont fait preuve d’une grande générosité, soit en versant une somme d’argent, soit en donnant du matériel professionnel.

 

Faites comme nos chefs Britanniques et Français expatriés, faite un don pour The Belly of Emmaüs sur https://www.justgiving.com/fundraising/thebellyofemmaus.

 

Gilles Quillot
gilles.quillot@enjoy-eat.co.uk