| Béatrice Boivineau | Avril 2020 |

 

Kenbu Tenshinryuu, l’art du sabre pour exprimer pleinement notre potentiel

Crédit photo : Tenshinkai (Tenshintaido)

 

Et si, dans un monde en ébullition, nous retournions à notre essence première. Et si, après avoir fait le vide et lâché toutes les pressions et tensions du monde extérieur, nous retrouvions notre lumière intérieure, notre énergie vitale pour trouver la liberté véritable et exprimer pleinement nos potentiels ? Et si, plutôt que de pointer nos différences et de nous opposer, nous nous enrichissions mutuellement de notre diversité, pour nous retrouver dans la grande famille universelle, unifiés avec nos semblables, et avec toute forme de vie universelle ?

C’est la proposition du Kenbu Tenshinryuu, art du sabre et dernière création de Maître Hiroyuki Aoki dans la famille des arts Tenshintaido.

 

Origine du Kenbu Tenshin Ryuu

Le Kenbu Tenshin Ryuu est la dernière création du Maître japonais Hiroyuki Aoki dans la grande famille «Tenshintaido», qui comprend également Shintaido, Bojutsu, Karaté, Aiki jutsu, Méditation et Calligraphie. C’est un nouveau style de Iaido (art du sabre japonais), aboutissement de plus de 50 années de recherches, qui s’appuie sur les formes ancestrales du Iaido et du Budo japonais, enrichies des formes modernes créées dans le Shintaido (devenu Tenshintaido body work).

 

Qu’est-ce que le Kenbu Tenshin Ryuu

Le Kenbu Tenshin Ryuu n’est pas seulement un groupe de techniques Batto (dégainer le sabre) du Iaido.

C’est un système complet, incluant :

  • une philosophie unique, la philosophie Tenshin
  • une large gamme d’exercices corporels à mains nues, conçus pour adoucir, ouvrir et renforcer le corps, qui peuvent aussi constituer un cours indépendant appelé Tenshintaido body work
  • des exercices de méditation
  • plusieurs formes de pratiques avec  le sabre

 

plusieurs formes de pratiques avec  le sabre 

  • La pratique seule
    Ce volet inclut des techniques de base d’attaque et de défense, et des katas (comme il existe des katas au karaté, par exemple) avec un sabre métallique. Chaque kata a une signification. Par exemple le premier kata, très simple, exprime la connexion avec le Ciel et la purification de l’espace terrestre autour de nous. Il a un sens à la fois spirituel de purification, et une signification pratique en s’assurant que l’espace est dégagé et que nous pouvons pratiquer en sécurité.
  • kumitachi : la pratique à deux
    Pratiqué avec un bokuto (sabre en bois), le kumitachi permet de vérifier l’efficacité des techniques pratiquées seul. Nous sommes des être incarnés et si nous sommes connectés au Ciel et à l’Univers, nous devons aussi être présents et efficaces, connectés à la réalité du monde où nous vivons.
  • La pratique libre
    Le Kenbu Tenshinryuu s’appuie sur les pratiques ancestrales du Kenjutsu et comprend donc des aspects très formels et précis, mais comprend aussi des pratiques libres, de la même façon qu’un musicien se lance dans une improvisation lors d’un morceau de jazz.
  • La pratique à 2 sabres
    Dernière création dans le Kenbu Tenshinryuu, un cours réservé aux femmes, officiellement ouvert en 2020, qui permet d’exprimer le féminin sacré, et la puissance sereine et libre.

Le programme est vaste mais extrêmement accessible aux débutants car les techniques sont acquises pas à pas, au sein d’un cursus complet comprenant des examens et des grades. Il peut être pratiqué quels que soient l’âge et la condition physique. Il n’y a pas de compétitions, mais un esprit de coopération, avec l’idée de progresser ensemble et de s’enrichir mutuellement dans la pratique avec partenaires.

 

Apports du Kenbu Tenshin Ryuu

  • La pratique du Kenbu nous permet de découvrir la mystérieuse beauté et puissance du sabre japonais, utilisé non pas comme arme de mort, mais permettant au contraire d’exprimer notre énergie de Vie, de développer notre sens de la beauté et de retrouver notre liberté véritable.
  • Elle nous permet de développer la confiance en soi, la capacité à développer une présence sereine et calme, mais forte et capable de décider et de trancher quand nécessaire. Nous pouvons à la fois être très souple et laisser aller tout ce qui ne mérite pas d’y consacrer de l’énergie, mais aussi être extrêmement réactif, puissant et précis quand la situation le nécessite. Ainsi nous devenons plus efficace au quotidien.
  • Au-delà des cours collectifs ou privés, le Kenbu requiert une pratique personnelle régulière, et à ce titre nous apprend aussi la discipline et l’autonomie.
    Comme le dit Aristote « L’excellence est un art que l’on n’atteint que par l’exercice constant. Nous sommes ce que nous faisons de manière répétée. L’excellence n’est donc pas une action mais une habitude. ». Ceci peut aussi s’appliquer dans d’autres domaines de la vie quotidienne, et s’étendre au champ de nos pensées. Nous devenons ce que nous pensons. Si chaque soir nous nous disons « j’ai été nul aujourd’hui », il est certain qu’imprégné de cette idée, nous n’allons pas exprimer notre véritable potentiel. Mais si au contraire, nous faisons chaque soir le bilan des points positifs de la journée, petits ou grands, et que nous prenons conscience de notre capacité de réalisation et d’expression de nous-mêmes, nous allons évoluer en ce sens.
  • Le kenbu, et notamment les exercices à mains nues (Tenshintaido body work) qui forment la première partie du cours (et qui font aussi l’objet de cours dédiés), permettent d’assouplir et de renforcer le corps, au travers d’étirements, d’exercices de relâchement du corps (devenir souple et relâché comme l’eau qui suit le flot du courant), d’exercices dynamiques, de sauts et d’exercices avec des mouvements amples qui permettent d’étirer et d’ouvrir le corps.
  • Les enfants qui pratiquent le Tenshintaido Body work (et le kenbu à partir de 14 ans) deviennent à la fois plus concentrés, plus calmes et plus confiants. Les pratiques avec partenaires leur permettent de développer la coopération et l’attention aux autres. À la différence des arts martiaux traditionnels, le tenshintaido permet aussi de développer la capacité à s’exprimer de façon totalement libre. Il y a un équilibre entre la discipline, la concentration et la précision d’une part, et l’expression complètement libre (mouvements mais aussi voix, très utilisée dans les exercices à mains nues) d’autre part.

 

Le Kenbu Tenshinryuu est pratiqué au Japon, aux Philippines, au Népal, en France, en Italie, au Luxembourg, au Brésil, et maintenant à Londres, de même que le Tenshintaido body work. La forme originelle (Shintaido) est également pratiquée au Japon, en Europe et aux États-Unis.

 

Conclusion

Le Kenbu Tenshinryuu, pratique à la fois corporelle et spirituelle, nous permet d’exprimer pleinement notre potentiel, de renaître à nous-même, dans un esprit de coopération, d’amour universel profondément ancré dans la réalité du monde actuel. En exprimant notre lumière intérieure et notre joie profonde, nous pouvons aussi contribuer à l’avènement d’un monde plus harmonieux en nous retrouvant tous unis au sein d’une grande famille universelle, en harmonie avec nos semblables, la nature, le microcosme et le macrocosme.

Enfin, preuve s’il en était besoin de l’importance du Kenbu Tenshiryuu et des enseignements de Maître Hiroyuki Aoki, il a été choisi par l’organisation Le Ciel Foundation pour être l’un des 12 Sages membres du « The Twelve and Above Wisdom Council » et à ce titre a participé en novembre 2017 au conseil des 12 Sages aux Nations Unies à New York. Il est également l’un des 12 Maîtres faisant l’objet du film « The Twelve », sorti le 27 novembre 2019 et diffusé par Le Ciel Foundation (https://lecielfoundation.com) via internet.

 

Béatrice Boivineau