| Marine Raynor | Mai 2021 |

 

Kiki de Montparnasse

Kiki de Montparnasse – Catel et Bocquet, Casterman écritures

 

 

On se souvient peu aujourd’hui de Kiki de Montparnasse, née Alice Prin, bien qu’elle apparaisse sur des célèbres photos de Man Ray comme Le Violon d’Ingres et Noire et Blanche.

 

Alice naît en 1901 en province où elle est élevée par sa grand-mère, puis part gagner sa vie à Paris à l’âge de treize ans. Elle travaille dans une boulangerie puis devient modèle pour un sculpteur. Au fil de ses rencontres, elle intègre le milieu artistique du Montparnasse des années folles, et devient une figure phare de cette communauté historiquement créative et libertaire. Désormais appelée Kiki, elle se consacre à ses rôles de modèle, actrice, chanteuse, peintre et écrivain, entourée par ses nombreux amis, amants et relations.

 

La seconde guerre mondiale met malheureusement fin à cette période et Kiki quitte Paris en 1943. Dépendante à l’alcool et à la drogue, malade, elle décède en 1953.

 

Cette bande dessinée extrêmement bien documentée décrit l’époque où le quartier de Montparnasse était à son apogée car il attirait à la fois les artistes peintres (Picasso, Soutine, Modigliani, Foujita, Utrillo entre autres) et les collectionneurs, mais aussi les écrivains comme par exemple Cendrars, Aragon, Cocteau ou Hemingway. Kiki les a tous fréquentés en tant que modèle et/ou amie, et fut pendant plusieurs années la compagne de Man Ray.

 

Cet ouvrage est aussi et surtout la biographie d’une femme exceptionnelle. Alice a très tôt appris à se débrouiller seule tout en restant remarquablement loyale en amitié comme en amour. Devenue Kiki, elle assumait pleinement ses mœurs et son besoin de liberté malgré les nombreuses critiques qu’elle recevait. Elle était d’une grande ouverture d’esprit, acceptait les gens pour ce qu’ils étaient et vivait au gré de ses rencontres et des opportunités qui se présentaient.

 

Le dessin précis et attrayant de Catel donne vie à cette personnalité attachante, reste fidèle aux photographies de Man Ray et nous emmène dans l’univers artistique et avant-gardiste du Montparnasse de l’entre-deux guerres.

 

L’ouvrage est, parmi d’autres trésors, disponible à La Librairie.

 

Marine Raynor
La Librairie

 

 

 

Là où vont nos pères