| Cécile Faure | Mai 2019 |

 

Crédit photo : Jan Verswevyeld

Quatre langues, autant de nations qui seront prises dans une tourmente nourrie de désespoirs et de haine, de la montée des mouvements nationalistes et populistes, du nazisme et du fascisme

 

Il y a tout juste 50 ans, Luchino Visconti produisait le film « Les damnés » et emportait l’oscar du meilleur scénario. Il y décrivait la montée du nazisme vue au travers de la décadence et des turpitudes d’une famille de l’aristocratie allemande ayant fait fortune dans l’acier et qui en 1933 choisit de faire commerce avec le gouvernement nazi et garantit ainsi l’avènement de la guerre..

 

Ivo Van Hove – auteur, metteur en scène et directeur de théâtre, acclamé pour le génie de ses choix de mise en scène – se saisit du scénario – et non du film – de Luchino Visconti, Nicola Badalucco et Enrico Medioli, et l’adapte. Le texte est publié aux éditions L’avant-scène théâtre en juin 2016 et présenté au 70e Festival d’Avignon la même année.

 

La mise en scène met l’accent sur l’univers du métal en fusion, la rudesse des matériaux bruts, la sensualité des corps… combine les effets de son et lumière, et vidéo (projection sur un grand écran)… bruit et musique rythment la pièce… le spectateur est pris à partie au point où la caméra se tourne vers lui, au point d’être mitraillé… C’est une adaptation choc, violente, à la hauteur du sujet et des âmes tourmentées qui s’y fracassent.

 

Le film de Luchino Visconti avait fait l’objet d’éditions et de censure, éventuellement classé « moins de 17 ans, accompagné par un adulte ». C’est ici une adaptation théâtrale recommandée aux 16 ans et plus.

 

Dans une interview alors conduite par Laurent Muhleisen, Ivo Van Hove déclarait :

 

« Il me semble que les raisons de faire entendre cette histoire et résonner ce texte sont encore plus claires dans le contexte social et politique d’aujourd’hui qu’à l’époque où le film a été tourné »

 

Trois ans plus tard, la Comédie-Française revient à Londres après 19 ans d’absence avec cette pièce qui sera jouée des 19 au 25 juin prochains au Barbican Theatre. Démarche d’autant plus d’à propos au pays de Shakespear que Luchino Visconti décrivait lui-même son film comme inspiré du théâtre de ce dernier.

 

Cécile Faure

 


 

Barbican Centre, Silk Street, London EC2Y 8DS
Du mercredi 19 juin au mardi 25 juin, à 19.45
Billet : £16.50, reduction moitié prix pour les étudiants le mercredi
Réservation au www.tickets.barbican.org.uk/eticketing/