| Maia Benefield, 4ème, Prix du jeune journaliste 2020 | Mai 2020 |

 

La Californie brule

 

Les flammes envahissent la Californie en temps de sécheresse : le climat change rapidement…

Chaque automne arrive à grands pas, redouté de tous les habitants de la Californie du nord. Les images de flammes, avalant tout sur leur passage, reviennent à la mémoire de tous les Californiens. À cause du climat terriblement sec de la Californie et des graves sécheresses à cause du manque d’eau de pluie, des incendies ravageurs se succèdent chaque année, pendant une des périodes les plus sèches de l’année : le mois d’octobre.

Le « Tubbs fire » a marqué la fin de l’année 2017. À l’époque, il battait tous les records et prenait le titre d’incendie le plus dévastateur de l’histoire de la Californie. Un an plus tard, une autre série d’incendies frappa la Californie du nord, détrônant le « Tubbs fire » de l’année précédente. L’incendie le plus récent, le « Kincade fire », fut tout aussi ravageur que ceux qui l’avaient précédé. Dans un des comtés de la Californie, celui de Sonoma, toutes les écoles fermèrent pendant trois semaines.

Tous ces incendies furent causés par des câbles suspendus  qui embrasèrent le panache des arbres.  Les hautes herbes desséchées furent la proie idéale des flammes, qui propagèrent le feu à une vitesse étonnante. À cause du réchauffement climatique, les températures augmentent chaque année en Californie, ce qui favorise les incendies.

Mais la sécheresse et les feux ne sont pas problématiques seulement en Californie; récemment les flammes dévastatrices ont frappé l’Australie et l’ont ravagé à un point inédit : 5,8 millions d’hectares de forêts ont brûlé. En réalité, comme les températures augmentent à une échelle mondiale, des incendies ravagent, sans relâche, toutes les terres du globe.

 

Prévention

Heureusement, en Californie, les gens réalisent à quel point ces incendies annuels les affectent, et des mesures de prévention sont en train d’être prises. Pour commencer, les nouveaux édifices en construction ont une nouvelle réglementation à respecter : les appareils électroménagers doivent à présent fonctionner à l’électricité, et non au gaz. Cette mesure devrait permettre de limiter les risques d’incendies dans les communautés.

L’état est en train de prendre en compte le fait que les câbles électriques, apparents aux États-Unis, pourraient être installés sous terre. Cette prise en charge diminuerait drastiquement la possibilité de voir des feux se répandre à partir de simples étincelles.

Par ailleurs, certaines entreprises ont proposé de mettre au service des différents comtés des technologies nouvelles comme des drones, armés de caméras infrarouges, capables de détecter rapidement les départs de feux et d’analyser, grâce à une intelligence artificielle, les stratégies susceptibles d’être adoptées par les pompiers. C’est qu’il faut comprendre à quel point ces incendies monstrueux et démesurés affectent la vie des populations.

 

Des vies brisées

Judy Russeff, une habitante de Santa Rosa, une ville de la Californie du nord, a vécu une expérience assez difficile durant les feux de 2017. Une maison qu’elle louait à une famille de la cité a été réduite en cendres. À l’époque, elle avait estimé que la reconstruction des édifices du comté de Sonoma prendrait trois à cinq ans. Aujourd’hui, de nombreuses personnes ont fini de reconstruire, alors que d’autres n’y sont pas encore parvenues. Environ 5,700 structures ont été détruites durant « le Tubbs fire ». Cela montre combien les incendies peuvent anéantir des efforts et briser des vies.

 

Voilà pourquoi les communautés essaient à trouver des solutions au long terme pour lutter contre le réchauffement climatique. Il faut espérer que dans le monde, et pas seulement en Californie, les gens prendront en compte tout ce qui est en train d’arriver à l’échelle planétaire et que des actions positives pourront continuer. Du plus petit geste d’un citoyen responsable jusqu’aux lois mises en place par un gouvernement, tout participe à l’amélioration d’un état global dont nous avons participé à briser l’équilibre et l’harmonie.

 

Maia Benefield
Santa Rosa, Californie
4ème, Open Mind Virtual School

 

Les résultats du concours du Jeune Journaliste 2020 de L’ECHO Magazine

https://www.lechomagazine.uk/les-resultats-du-concours-du-jeune-journaliste-2020/

 

L'ECHO Magazine : newsletter et abonnement !

Inscrivez-vous à notre newsletter : https://www.lechomagazine.uk/newsletter-echo-magazine/

Abonnez-vous au magazine : https://www.lechomagazine.uk/abonnement/