| Eléonore Pironneau | Mars 2020 |

 

Vue de l’installation Year 3 par Steve McQueen à la Tate Britain. Crédit photo : Tate

 

Year 3 est une œuvre de Steve McQueen, un projet ambitieux – « épique » est le terme employé par la Tate : le portrait d’environ 76 000 enfants de 7 à 8 ans à travers 3 000 photos de classe (70% des classes Year 3 de Londres). Les photos sont accrochées sur les murs du grand hall central de la Tate Britain et 600 agrandissements sont collés sur des billboards dans le métro et les rues de Londres. Les photos ont été prises par des photographes de la Tate (formés spécifiquement) après un atelier de 90 mn avec les enfants de manière à les intégrer activement au projet. Sont impliquées toutes sortes d’écoles du Grand Londres : privées, publiques, special needs, sport academies, etc.

Soutenu par Artangel, la Tate et A New Direction*, le projet a nécessité une organisation titanesque (ne serait-ce que pour obtenir l’accord de tous les parents pour la diffusion des photos !). L’association A New Direction et la Tate assurent le suivi éducatif du projet pour tous les enfants photographiés, ce qui inclut une visite à la Tate Britain pour voir l’œuvre de McQueen, les collections du musée et participer à des ateliers créatifs. Beaucoup de ces enfants n’iraient pas naturellement au musée avec leur famille, ni avec leur école, et n’ont sans doute jamais même visité ce quartier du centre de Londres. Dans une période de restriction des budgets alloués à l’éducation artistique dans les écoles publiques cette œuvre est un message clair de l’artiste.

Qu’est-ce qui caractérise cette œuvre et lui donne sa puissance…? La taille bien sûr (le hall gigantesque de la Tate Britain, la grandeur des photos sur les billboards), le  nombre  (enfants, photographies, classes, etc.), le contraste d’échelle (petites photos dans grand musée ou petits formats agrandis pour la rue), mais surtout les contrastes poétiques : intérieur / extérieur, intime / public, uniforme / différent, identité collective / individuelle. La notion d’être « exposé », et « exposé à », semble être un autre concept clé de cette œuvre. Marcel Duchamp en imposant son geste artistique inouï pour l’époque (1913), celui de signer un objet industriel et de l’exposer en tant qu’œuvre dans un musée, a ouvert la voie à une œuvre de ce type. C’est son statut d’artiste reconnu et célébré (lauréat du Turner Prize 1999, réalisateur de 12 Years a Slave, etc) qui permet à Steve McQueen d’exposer de simples photos de classe dans un musée, et de créer ainsi de subtils échos poétiques et politiques. L’un des effets de cette installation, et pas des moindres, est de démontrer à ces enfants qu’ils font partie de la vie d’une institution telle que la Tate – une reconnaissance qui donne une valeur au simple fait d’exister, d’être « là ».

La photo de classe est une image émouvante qui nous touche par son innocence et ses réminiscences. Elle parle du groupe et de l’individu, de recherche d’identité et de désir d’appartenance,  d’uniforme(s), de conformité et d’unicité. Elle porte en germe les notions de destin, de chance, de déterminisme social, d’espoir, d’accomplissements, de déceptions ou de nostalgie.

Exposer l’intimité de la photo de classe dans la rue, sur des espaces habituellement destinés à vendre des marques, est un détournement d’usage qui a des effets intéressants : par habitude on cherche sans doute ce qui est à vendre, le logo… quand il comprend que le billboard a été détourné de sa fonction habituelle, le passant doit recréer un sens à travers un code différent. Qu’est ce qui est exposé ? Entre autres toutes les qualités évoquées par l’image de l’enfant : l’humain, le potentiel, l’innocence, le besoin de protection. Le plus beau message de cette œuvre, cependant, est sans doute que la vie ordinaire est réellement digne d’attention.

 

Eléonore Pironneau
www.eleonorepironneau.com

 

* A New Direction est une organisation basée à Londres. L’association travaille avec des partenaires dans les secteurs de l’éducation, la culture, les industries créatives, les entreprises et les administrations locales, afin de s’assurer que chaque jeune, indépendamment de son origine socio-culturelle, peut avoir l’opportunité de développer sa créativité et de jouer un rôle actif dans la vie culturelle de la capitale. www.anewdirection.org.uk

 

Steeve McQueen Year 3

Jusqu’au 3 mai 2020

Tate Britain
https://www.tate.org.uk/visit/tate-britain