| Violaine-Patricia Galbert | Mai 2019 |

 

Imaginer une vie de couple entière sans aucune dispute relève du rêve. En effet, cela revient à nier la différence des êtres, à nier le fait que l’on soit deux personnes avec des idées, des désirs, des besoins non identiques. N’oubliez jamais qu’un couple est composé de deux personnes distinctes qui, par amour, ont choisi de mettre en commun une partie de leur vie.

 

La mauvaise image de la dispute

Quand on parle de dispute, on imagine un échange violent fait de colère, de cris, de hurlements, de pleurs, d’insultes, de menaces, ou encore de coups physiques sans négliger tout ce qui est de l’ordre de la manipulation mentale pour arriver à ses fins.

L’art de la dispute est souvent mal compris, car il arrive que l’un des deux membres du couple finisse par céder devant la pression, se compromette ou se range à un avis auquel il n’est pas totalement acquit. Il en garde une rancœur pour son partenaire car il a dû plier, se soumettre. On rentre dans un rapport de force, avec une victoire sur l’autre, plus dans l’échange d’idées : la tolérance ne s’accommode pas de choix forcés.

 

L’art de la saine dispute

Vous n’êtes pas d’accord l’un avec l’autre, on peut en discuter, se disputer sans pour autant rentrer forcément dans un cycle de violence. Pour cela, un minimum de règles communes s’impose pour que l’on puisse s’exprimer librement et donner son point de vue.

 

Les comportements interdits
La violence physique, verbale ou encore psychologique est interdite et punie par la loi. Les menaces, le chantage, les représailles financières ou morales sont tout aussi interdites.

Vouloir blesser l’autre, se venger de l’autre, lui faire payer son comportement ou son désaccord ou encore chercher à lui nuire et à le détruire ne font pas partie d’une saine dispute.

Vouloir prouver à l’autre qu’il a tort et vouloir avoir raison à tout prix, gagner en écrasant l’autre, est totalement inacceptable pour le couple. Une dispute n’est pas une bataille ou une guerre à gagner mais plutôt le moyen de s’expliquer.

 

Les règles de la gestion du conflit

Tout d’abord, ne jamais traiter un sujet de dispute à chaud. Il faut prendre le temps de faire redescendre la tension, se taire pour ne pas embraser de nouveau le feu qui menaçait de tout détruire sur son passage. Rien de bon ne sort de l’aveuglement de la colère, de l’agitation, du stress et du débordement émotionnel.

Se donner rendez-vous pour échanger dans un lieu neutre pour se parler si possible en dehors de la maison, loin des oreilles sensibles et indiscrètes de vos enfants.

Soyez totalement disponible l’un pour l’autre, ce qui veut dire pas de portable qui sonne, pas d’enfants à gérer. Prenez le temps nécessaire pour vous expliquer tous les deux ensemble.

Mettez-vous d’accord sur le fait que ce qui va être dit ne sera pas réutilisé par ailleurs pour nuire à l’autre, qu’il n’y aura pas de représailles. Cela va permettre à chacun de s’exprimer en toute sécurité.

Convenez que si cela dérape au niveau émotionnel, vous sortez un « carton rouge » comme au football, pour dire que vous êtes dans l’incapacité de continuer à discuter sans que vos émotions ne vous débordent. Ce n’est pas grave, vous reprendrez la discussion un autre jour.

Surtout ne dites pas à l’autre de se calmer car cela va avoir le don de l’énerver encore plus. Ce n’est pas une victoire que l’autre « pète les plombs » et soit incapable de se contrôler. Il existe des violences passives souvent non verbales où l’un se contrôle mais fait tout pour que l’autre explose.

La participation active de chacun des membres du couple est nécessaire. Pas question que l’un des deux se taise ou soit complètement passif. La dispute concerne le « Nous » et les deux « Je » doivent être présents et s’exprimer.

Parlez distinctement d’une voix calme et posée. Ayez une écoute active et bienveillante. Il s’agit de confronter des points de vues et d’entendre, de comprendre ce que l’autre vous dit. Si vous ne comprenez pas bien, redemandez à votre partenaire de mieux vous expliquer les choses. Au besoin, reformulez ce que vous venez d’entendre pour vérifier auprès de l’autre que vous avez bien compris le message. Rappelez-vous ce n’est pas facile de dire ce qui ne va pas bien, de faire des critiques.

Chacun doit parler à son tour et ne pas interrompre l’autre. L’autre se doit d’écouter sans faire de commentaires qu’ils soient verbaux ou physiques (regard, ricanement, rire, grimace, hochement de tête, etc). N’intervenez pas, ne contredisez pas ce que l’autre est en train de vous dire, laissez lui le temps de développer ses idées. Il ne s’agit que de son point de vue, de son ressenti, de sa manière de voir les choses. Aucun d’entre vous ne détient la vérité. Chacun voit les choses en fonction de son histoire personnelle et de ses émotions. Souvenez-vous que deux témoins d’un accident de voiture racontent deux événements différents et que même, l’enquête de police a du mal à appréhender ce qui s’est réellement passé.

Ne prenez pas tout ce que l’autre vous dit comme une attaque personnelle. Ce qui est dit n’est pas destiné à vous blesser personnellement, c’est juste l’expression du désaccord de l’autre, de son propre malaise ou encore de sa souffrance.

Respectez-votre partenaire. Ne faites pas à l’autre ce que vous n’aimeriez pas que l’on vous fasse. Rappelez-vous que lors d’une dispute qui dérape, votre couple est en danger et que tout geste ou parole violente abîme le couple, use votre amour. A force de disputes, de souffrances, de rancœur, l’amour disparaît peu à peu. Ne vous disputez donc que pour des raisons importantes. Laissez les chicaneries de côté.

Enfin, il est indispensable de vous poser honnêtement la question de votre responsabilité sur ce qui arrive au sein du couple. Pour se disputer il faut être deux et vous portez une responsabilité de 50 % dans ce qui arrive. Osez regarder en face la manière dont vous agissez individuellement par rapport au « Nous ». En quoi avez-vous contribué à en arriver à cette dispute? Qu’avez-vous fait pour l’empêcher ? Qu’avez-vous fait pour la déclencher ou encore l’attiser ? S’agit-il du seul moyen que vous avez trouvé pour exprimer votre mécontentement ? Avez-vous eu tellement peur de l’autre que vous avez laissé les griefs s’accumuler afin d’avoir la force d’exploser pour pouvoir parler ? Osez vous remettre personnellement en question.

Pensez à vous excuser, à demander pardon si vous reconnaissez que vous êtes en tort ou que vous avez blessé par vos comportements violents votre partenaire.

L’art de la dispute au sein du couple, c’est d’accepter le conflit, le différend sans le craindre et le gérer avec intelligence, savoir-vivre et  savoir-être. La dispute, c’est un excellent moyen de confronter ses points de vue, même si c’est un peu vigoureux. Ne soyez pas effrayés de vous disputer : une dispute n’est pas un drame, c’est un moyen de reconstruire la relation de couple là elle n’allait pas bien.

L’amour se nourrit du dialogue et de la différence.

 

Violaine-Patricia GALBERT
vp@galbert-counselling.com