| Julie Paquet | Avril 2020 |

 

Le cœur de l'Angleterre, Jonathan Coe

 

Le cœur de l’Angleterre fait partie de ces livres qu’on a du mal à lâcher, et dont il est aisé d’imaginer que les personnages continuent à vivre bien après la dernière page.

C’est un roman écrit avec une plume légère et drôle qui traite de sujets sérieux et parfois tristes.

C’est un roman sur l’Angleterre entre 2010 et 2018, et tout ce que veut dire être anglais entre ces deux dates. Être anglais quand on est riche, ou non, londonien ou provincial, politisé, novice, jeune, vieux.

 

Des personnages qu’on est pas forcés d’aimer

La plume est délicate et permet un regard bon sur des personnages qu’on est pas forcés d’aimer, mais que Jonathan Coe nous invite simplement à comprendre.

C’est par exemple Helena, retraitée veuve, qui affirme que l’Angleterre n’est plus une démocratie mais un pays soumis au diktat du politiquement correct.

C’est Ian, qui pense que si sa promotion lui a échappé au profit de sa collègue Naheed, ce n’est pas par manque de compétences, mais parce qu’il est de bon ton de promouvoir les femmes issues de minorités.

C’est aussi Cory, jeune fille aveuglée par la colère, dont l’engouement pour “les jeunes avec Corbyn” vire au lynchage de tout ce qui n’est pas assez radicalement socialiste à ses yeux.

 

Le cœur de l'Angleterre, Jonathan Coe

Le cœur de l’Angleterre, Jonathan Coe, Gallimard 2019

Un roman sur la politique

C’est un roman sur la politique, quand elle émerge dans le quotidien. C’est l’assassinat de Joe Cox, les émeutes racistes de 2011, le moment d’unité nationale qui jaillit avec la cérémonie d’ouverture des JO de Londres, la campagne du Brexit.

Ses personnages, Jonathan Coe aime les confronter, à la manière d’un scientifique qui expérimente de nouvelles combinaisons dans son laboratoire. Il invite le dialogue à percer les milieux sociaux et les âges. Et si on sortait cette doctorante en histoire de l’art de son université, et qu’elle se mariait avec ce moniteur d’auto-école ? Et si cet écrivain solitaire entre deux âges retrouvait par hasard un ami d’enfance devenu clown pour enfants dans un centre commercial  ?

 

La force de Jonathan Coe réside dans sa capacité à rassembler ce magma informe de points de vues antagonistes pour d’en faire un livre plaisant, et plein d’humour, qui permettra sans doute au lecteur d’avoir un peu plus compris le coeur de l’angleterre.

 

Playlist du livre 

Le coeur de l’Angleterre regorge de citations musicales. Parfois érudites (Vaughan Williams), parfois véritables hymnes de la nation (Pink Floyd) Jonathan Coe semble prendre un grand plaisir à partager avec le lecteur ses préférences musicales.

Nous vous en proposons donc ici une compilation non-exhaustive.

  • Mike Oldfield – Tubular Bells – 1973
  • Hatfield and the North – Going up to people and tinkling – 1974
  • Holst – Mars the bringer of war – 1917
  • Vangelis – Chariots Of Fire – 1981
  • Frankie Goes To Hollywood – Welcome to the pleasuredome – 1984
  • Shirley Collins – Polly Vaughan – 1959
  • Dizzee Rascal – Pagans- 2014
  • Pink Floyd – Pigs on the Wing – 1977
  • Arthur Honegger, Pastorale d’été -1920
  • Vangelis – Voices – 1995
  • Stan Tracey Big Brass – Stan Tracey I’m Beginning To See The Light – 1968
  • Pink Floyd – Dogs – 1977
  • Sibelius – Finlandia – 1900
  • Victoria Wood – Dinnerladies theme – 1998
  • Vaughan Williams – The Lark Ascending – 1914
  • Shirley Collins – Polly Vaughan – 1959

 

Julie Paquet

La librairie La Page est ouverte entre 13h et 17h pour préparer vos commandes à distance

Commandez en ligne (www.librairielapage.com), par téléphone (02075895991), ou par email (sales@librairielapage.com).
Recevez votre commande directement chez vous ou optez pour le click and Collect en librairie.

 

 

L'ECHO Magazine : newsletter et abonnement !

Inscrivez-vous à notre newsletter : https://www.lechomagazine.uk/newsletter-echo-magazine/

Abonnez-vous au magazine : https://www.lechomagazine.uk/abonnement/