| Isabelle Erulin | Mai 2021 |

 

Dès que les belles températures du printemps pointent leur nez, le jardinage redevient une activité attrayante. Les visites en jardineries se font plus fréquentes. Laissez-vous donc tenter par les bulbes d’été.

 

bulbes d’été

Les bulbes à floraison estivale — un peu négligés et parfois méconnus — sont proposés dès l’arrivée des beaux jours. Pourquoi ne pas en essayer quelques-uns ? Dahlia, canna, glaïeul et lys font partie de ces tubercules, rhizomes et cormes dont nous disposons pour la belle saison et qui produisent rapidement un effet remarquable grâce à une profusion de fleurs aux allures parfois exotiques.

Plantez-les en bordure, en massif ou au potager comme fleurs à couper.

Gélives et sensibles à l’humidité du sol qui provoque leur pourrissement, ces plantes supportent mal de rester en terre durant l’hiver, trop humide et trop froid dans de nombreuses régions.

 

Quand les planter ?

Les bulbes à floraison estivale se plantent au printemps. Vous les verrez fleurir durant tout l’été, de juin jusqu’en septembre, voire octobre selon la météo. Les dahlias sont les tubercules offrant la plus longue floraison. Attention toutefois aux gelées tardives jusqu’à mi-mai dans certaines régions.

 

Où les planter ?

 Soulignez vos allées, vos plates-bandes, vos grillages et murs par une bordure ensoleillée de ces bulbes. Ou utilisez-les pour combler les vides de vos massifs.

La plupart ont besoin d’une exposition bien ensoleillée, certains tolèrent la mi-ombre voire l’ombre comme les renoncules et bégonias tubéreux. Les plantes de grande taille comme les dahlias, lys et glaïeuls sont sensibles au vent, et réclameront une situation abritée.

Bon nombre d’entre eux peuvent être cultivés en container. Les lys, par exemple, y font merveille et peuvent rester en pots deux ou trois années de suite. Vous pourrez les déplacer pour profiter de leur senteur puissante aux grés de vos envies.

Les bulbes d’été se plaisent dans la plupart des sols, à condition que ceux-ci soient parfaitement drainés. Ils pourrissent en sol argileux, compact et lourd, où il faudra apporter du sable et de la tourbe avant la plantation pour qu’ils se développent.

La chaleur et l’écoulement de l’eau sont des éléments importants pour une bonne floraison des bulbes d’été.

 

Comment les planter ?

Comme pour tous les végétaux, il faudra tenir compte des caractéristiques de la plante (hauteur, exigences, etc.), mais pour les bulbes d’été il faudra tout particulièrement tenir compte de l’harmonie des couleurs. En effet, ils fleurissent à une période où les floraisons sont abondantes : gare aux surcharges de couleurs…

La grande variété des bulbes d’été vous permet de jouer sur les hauteurs de floraison, à planter sur un plan différent dans le massif : premier plan, milieu ou arrière-plan.

Ameublissez le sol en profondeur, à l’aide d’un plantoir formez le trou de plantation à la profondeur adéquate. Recouvrez de terre, tassez légèrement et arrosez.

Enterrés moins profondément que les bulbes de printemps, les fleurs de l’été ne gêneront pas ces derniers, qui reconstituent leur réserve via leur feuillage. L’idéal serait autour d’une fois leur hauteur. Seuls les lys nécessitent une profondeur de plantation d’une quinzaine de centimètres.

 

Comment hiverner les bulbes d’été ?

Contrairement aux bulbes à floraison printanière qui sont plantés en automne, la plupart des bulbes à floraison estivale doivent être sortis de terre et entreposés pour l’hiver. Déterrez les plans délicatement à l’aide d’une fourche-bêche, coupez le feuillage en laissant quelques centimètres de tige, secouez-les pour enlever le surplus de terre et mettez-les à sécher quelques jours à l’abri des intempéries pour ensuite être remisés dans un endroit frais et sec. Ils seront entreposés tout l’hiver et devraient être inspectés quelques fois durant l’hivernation pour détecter des signes de pourriture et ainsi éviter que tous les bulbes ne subissent le même sort. Fin avril-début mai, lorsque les fortes gelées ne seront plus à craindre, ressortez les cartons et faites vos plantations !

Pensez à étiqueter chaque variété en indiquant le nom, la couleur, la forme et la taille. Cela vous permettra de mieux choisir les emplacements lors de la plantation au printemps prochain.

Dahlias, bégonias ou glaïeuls pourront rester en terre dans les régions à hiver doux, protégés du gel sous un paillage généreux.

 

Quelques idées de bulbes à planter dans votre jardin ou sur votre terrasse

Les dahlias

Les plus connus des bulbes à floraison estivale sont les dahlias. Qui ne se souvient pas d’avoir déjà observé chez sa grand-mère des dahlias rouges qui faisaient la fierté de la maisonnée ? Reconnus pour leur facilité de culture, ces tubercules méritent une place chez vous. Demandant du soleil, ils se plaisent dans les sols riches, mais bien drainés. Pour les variétés hautes, pensez à les tuteurer ou à les planter près d’un bâtiment. Offerts en plusieurs couleurs et de formes différentes, choisissez-les en fonction des couleurs des végétaux de la platebande où ils seront plantés. Enfin, supprimez régulièrement les fleurs fanées pour stimuler l’apparition de nouveaux boutons floraux.

L’eucomis

L’eucomis fait partie de ces plantes bizarres qui ne demandent qu’à être essayées.  Ressemblant étrangement à un ananas, ses jolies feuilles lustrées poussent en rosette et laissent apparaître une fleur blanche en plein centre. L’eucomis est une plante peu commune et pourtant, elle est facile à entretenir. Ce végétal peut être planté dans pratiquement toutes les régions de France en pleine terre. Pour les endroits les plus frais, paillez le pied.

le crocosmia

Enfin le crocosmia que vous connaissez peut–être sous le nom de montbretia, offre des fleurs plus délicates aux couleurs flamboyantes. Les bulbes peuvent passer l’hiver sous la neige, nul besoin de les déterrer en hiver. Le plus souvent jaunes, oranges ou rouges, les crocosmias sont de véritables petites bombes de couleur dans une platebande. Leur feuillage effilé ressemble à s’y méprendre à celui des glaïeuls, mais les fleurs sont beaucoup plus petites. Ils aiment les sols bien drainés, sont aussi faciles à cultiver que décoratifs et se plantent généralement à partir d’avril-mai à 10 cm de profondeur en exposition ensoleillée. Les Crocosmia forment des touffes serrées qu’il suffit de diviser tous les trois ou quatre ans juste après la floraison ou tôt au printemps.

 

Lancez-vous, composez des bouquets avec des fleurs à couper. Parmi les bulbes d’été, certaines espèces sont réputées pour avoir une très bonne tenue en vases !

Pour cet usage, privilégiez des espèces à hautes tiges comme les dahlias, glaïeul, lys ou crocosmia. Cueillez les fleurs de préférence le matin et choisissez celles qui ne sont pas encore complétement épanouies. Votre maison sera colorée tout l’été.

 

Isabelle Erulin

www.les-pouces-verts.com

 

 

 

Petits jardins : des solutions pour optimiser l’espace

Le dahlia, roi des jardins d’été !