| Isabelle Lemarchand | Juin 2021 |

 

espionnent

 

La littérature célèbre les femmes sous toutes les formes depuis quelques mois.

À la librairie La Page, en septembre, nous vous avions parlé du nouveau roman d’Alice Ferney, « L’intimité », sorti chez Actes Sud, qui abordait les questions du désir -ou de l’absence de désir- de maternité, du rôle de la femme dans la société ; nous avions mis en avant le roman de Camille Laurens, « Fille », paru chez Gallimard, dans lequel l’écrivaine et journaliste questionne les préjugés avec lesquels elle est venue au monde en naissant de sexe féminin.

À l’heure où les tabloïds britanniques mettent sur la scène les couples royaux dans leur prise avec l’indépendance de leur famille ou de leur couple, nous pourrons aussi rappeler l’intérêt du dernier livre d’Elisabeth Badinter chez Flammarion « Les conflits d’une mère : Marie-Thérèse d’Autriche et ses enfants », qui évoque de façon intemporelle le tiraillement d’une mère entre les choix que lui dicte son cœur et ceux imposés par la raison (ici, la raison d’État).

 

Les espionnes racontent

Cette fois-ci nous mettons l’accent sur « Les espionnes racontent », la bande-dessinée tirée du livre de Chloé Aeberhardt, sortie en Janvier aux éditions Steikis – Arte Editions, illustrée par Aurélie Pollet. 

Basée sur une longue enquête journalistique parfois semée d’embûches, « Les Espionnes racontent » retrace la carrière de femmes ayant travaillé dans les services secrets aux quatre coins du monde. Ainsi à travers les témoignages de Geneviève, Ludmila, Yola, Jonna ou encore Gabriele, nous découvrons l’univers assez méconnu du renseignement féminin, bien loin des clichés véhiculés par la culture populaire. Malgré des contributions souvent décisives, il s’agit d’un milieu dans lequel, comme beaucoup d’autres, le travail des femmes tarde souvent à être reconnu à sa juste valeur.

Qu’ils se jouent derrière un bureau dans des tâches d’une apparente monotonie ou sur le terrain à travers des exfiltrations aussi risquées que spectaculaires, les récits de carrière sont toujours passionnants, touchants et montrent comment chacune à sa façon a joué un rôle dans l’histoire de son pays. Servi par un dessin élégant qui mélange habilement noir et blanc et touches de couleurs vives, ce roman graphique célèbre aussi la façon dont les femmes sont capables de mêler discrétion et charme, patience et réactivité, délicatesse et fermeté dans leur travail, tout en sacrifiant parfois totalement leur vie privée.

 

Après de longues semaines de fermeture pendant lesquelles nous vous remercions de nous avoir passé des commandes en ligne, nous sommes heureux de vous rappeler que la librairie a ouvert à nouveau ses portes le 12 Avril dernier, de 9.30 à 17.30. Notre site est toujours actif et vous pouvez commander sur www.librairielapage.com ou en appelant au 02075895991 pour une livraison à domicile ou à South Kensington.

 

Isabelle Lemarchand