| Violaine-Patricia Galbert | Décembre 2019 |

 

 

Vous avez passé de très bonnes vacances en France mais cela vous a laissé un petit goût amer car vos proches vous ont fait remarquer que vos enfants avaient une mauvaise maîtrise du français. Pas un jour ne s’est passé sans que votre famille ne pointent du doigt l’accent anglais, les fautes de syntaxe, l’utilisation d’anglicismes, la difficulté à comprendre, à lire ou à écrire le français, de vos enfants. C’est une prise de conscience soudaine, vous ne vous êtes rendu compte de rien, impossible pour vous de comprendre ce qui a bien pu se passer, comment vous en êtes arrivés à avoir des enfants plus british que français.

 

I – Le constat: que s’est-il passé ?

 

Une erreur de casting

Vous avez vu la maîtrise de l’anglais par vos enfants comme une chance et vous avez donc favorisé l’apprentissage de l’anglais, langue universelle, porteuse de valeurs de réussite : un sésame pour partir à la conquête du monde. Seul l’avantage de parler parfaitement l’anglais a compté pour vous au détriment de l’apprentissage du français qui, selon vous, devait se faire par lui-même à la maison à raison de quelques cours supplémentaires. Vous avez juste oublié le nombre d’années que vous avez dû passer à l’école pour savoir le manier correctement.

 

Une adaptation, une intégration nécessaire 

 Bien souvent vos enfants sont nés au Royaume-Uni ou ont passé très peu de temps en France et leur apprentissage, leur interaction, leur socialisation se sont faits en anglais. L’anglais est leur langue sociale, le français est la langue de leurs parents. Pour les enfants plus âgés qui ont vécu et ont été scolarisés en France, l’adaptation se fait différemment car les racines françaises sont plus ancrées : l’anglais est mieux perçu comme une deuxième langue.

Malgré toute l’influence du bain anglais se fait sentir. Vos enfants passent plus de temps à l’extérieur de la maison au contact avec la langue anglaise (études, amis, voisins, sports, médias, magasins…) qu’au contact du français. Leur vie est majoritairement en anglais et la culture qui les environne est britannique.

Cette adaptation au milieu ambiant, cette intégration sont nécessaires et vitales pour leur vie de tous les jours sous peine d’en faire des exclus. Ne vous êtes-vous pas vous-même mis à l’anglais pour faciliter vos échanges?

 

Une absence de choix conscient sur l’importance de la langue française

Bien souvent, en tant que parent, vous ne vous êtes pas posé la question de savoir ce que vous souhaitiez pour le futur linguistique de vos enfants : une langue maternelle française avec la connaissance d’une autre langue, l’anglais, de manière courante, un bilinguisme français/anglais ou encore une assimilation anglaise où l’anglais est devenu la langue principale de vos enfants.

Votre choix n’étant pas clairement défini, un mauvais équilibre dans la gestion des deux langues s’est installé : il y a plus d’anglais que de français car vous vivez au Royaume-Uni.

 

Une imperceptible infiltration de l’anglais

Vous vous êtes laissé gagner peu à peu par la culture anglaise et vous avez fait preuve d’optimisme en pensant que tout cet aspect british s’effacerait de lui-même avec la pratique du français à la maison. Aucune crainte puisque vous êtes tous deux de langue française.

Cet envahissement de votre vie par la langue anglaise s’est fait de manière indolore, inodore et incolore qui, comme le lierre, s’est attaché à tous les pans de votre vie.

Pire vous voilà tous en train de parler un sabir où mots français et anglais s’entrechoquent au gré de la fantaisie de chacun. C’est normal pour vous d’aller chez le GP: le mot médecin a disparu du langage familial.

 

II – Avant de tout chambouler dans votre vie familiale pour remettre le français au centre de vos vies, posez-vous les vraies questions

 

N’êtes-vous pas en train de vous laisser influencer par votre famille?

Vous êtes un peu en colère contre votre famille qui, au fond, vous reproche d’être de mauvais parents, des parents qui n’ont pas pris le soin d’apprendre correctement leur langue maternelle à leurs enfants. Vos proches ne comprennent pas car vous êtes tous les deux français et ils pensent que vous ne devriez pas être confrontés aux mêmes soucis linguistiques qu’un couple mixte franco-anglais où l’échange en français peut être réduit.

Ne culpabilisez pas, c’est normal que votre cercle familial réagisse ainsi. Un jour ou l’autre, la transmission de l’héritage des racines se pose à tous les parents. Cela est juste exacerbé parce que vous vivez dans un pays étranger à savoir la Grande-Bretagne. Vous avez donc fait ce que vous pouviez et pensiez bon pour vos enfants.

Ne vous blâmez pas et plutôt que d’écouter les doléances de vos familles, demandez-vous plutôt si cela vous dérange beaucoup et si cela nuit à l’avenir de vos enfants.

Reposez-vous la question de vos choix initiaux par rapport à l’éducation de vos enfants. Quel a été votre projet, votre choix éducatif, celui fait au moment de la naissance de vos enfants, au moment de votre installation au Royaume-Uni?

Restez fidèles à vos choix, soyez cohérents avec votre démarche éducative. Vous êtes les parents, ce sont vos enfants, n’en déplaise à votre famille.

 

N’oubliez pas de vous poser ces questions si déterminantes pour le choix de la langue, de la culture que vous souhaitez que vos enfants maîtrisent le mieux.

Avez-vous décidé de vous installer définitivement au Royaume-Uni ou n’êtes-vous là que pour quelques années? Quel est votre projet de vie ? Comment voyez-vous votre propre futur? Avez-vous l’intention de revenir en France et d’éduquer vos enfants dans un système exclusivement franco-français ou dans une école bilingue?

Acceptez-vous que vos enfants fassent leurs études uniquement en anglais et maîtrisent moins bien la langue française ?

Êtes-vous prêts à avoir des enfants anglais avec des racines françaises ?

 

III – Les choix possibles

 

Choisir, accepter que les racines linguistiques françaises disparaissent peu à peu et laisser faire le travail de l’assimilation au groupe ambiant, les Anglais.

La prochaine génération de votre famille sera anglaise et le français plus ou moins maîtrisé sera une trace de leurs origines.

 

Prendre conscience que vous souhaitez que vos enfants restent français d’abord et modifiez votre vie familiale en fonction de ce choix.

Cette décision va bouleverser votre vie de famille, entraîner des changements dans votre mode de vie, dans vos habitudes. Il va falloir replacer le français au centre de la vie familiale, cultiver les racines françaises.

Les racines, ce ne sont pas que la langue, ce sont aussi la culture, les traditions, les fêtes, la cuisine….

 

IV – Les solutions de transmission de la langue, de la culture française

 Comment corriger le tir si vous avez le sentiment que vos enfants ne sont pas à l’aise en français ?

 

Un engagement à vie, un vrai travail quotidien

Plus vous mettez tôt en place la primauté du français si possible dès le plus jeune âge, plus l’apprentissage se fera vite. En effet, tout se joue plus facilement entre zéro et cinq ans car c’est la petite enfance qui construit le futur adulte. En revanche, si par la suite vous ne persévérez pas, si vous laissez tomber en cours de route, le français va s’oublier aussi vite qu’il a été appris. N’oubliez pas de jouer, de raconter des histoires en français. Apprenez aux enfants les expressions typiquement françaises, faites des jeux de mots avec eux. Plus vous serez originaux, plus les enfants mémoriseront car cela va les amuser.

 

Une source de conflit potentiel

Acceptez que votre exigence du français, votre effort de préservation des racines crée une résistance, une rébellion de la part des enfants surtout si c’est nouveau pour eux. Dans la transmission, on est toujours deux: il y a celui qui transmet et celui qui reçoit. Quand les enfants sont petits, cela ne pose pas trop de problème quand les parents imposent une transmission. En revanche, dès que l’enfant dispose de son libre arbitre, il peut tout à fait refuser votre héritage et ne pas vouloir communiquer en français. À vous d’imposer vos règles et surtout d’en expliquer le pourquoi.

Si en cours d’éducation vous avez changé les règles pour favoriser l’apprentissage du français, il est nécessaire d’en expliquer les raisons aux enfants, d’avoir une discussion en famille sur les racines françaises et sur l’importance que vous accordez à la transmission de la langue française ainsi que votre vision d’avenir pour vos enfants.

 

Établir une hiérarchie des langues

A vous de bien expliquer et de montrer à vos enfants combien la langue française est importante, prioritaire pour vous et que l’anglais n’est qu’une langue secondaire. Osez dire à vos enfants que le français n’est pas que la langue de Papa et Maman et que vous souhaitez leur transmettre pour qu’elle devienne leur langue, la langue affective, la langue du cercle familial.

 

Apprenez sérieusement la langue française à vos enfants

Lire, parler et écrire correctement le français est difficile en raison de la grammaire et des exceptions qui s’y rattachent. Pour vos enfants, des études en français s’imposent. Vous avez donc le choix entre une école française, une école bilingue, les cours du CNED à domicile ou encore des cours supplémentaires de français le samedi.

 

Insistez pour qu’il y ait une immersion dans la culture française. Vous devez au sein de la famille parler, entrer le plus souvent possible en interaction en français y compris à l’écrit : mail, sms, messages en français.

C’est raconter des histoires, lire des livres, chanter des comptines aux jeunes enfants en français. Abonnez vos enfants à des magazines français de leur âge. Pour prolonger ce bain de français,  il convient aussi d’écouter la radio et la télévision françaises, de lire des journaux, des livres en français.

Être français, c’est aussi connaître la culture française. N’oubliez pas de célébrer les fêtes traditionnelles françaises comme la galette des rois, la chandeleur ou à faire l’histoire, la géographie de la France. C’est aussi apprendre à vos enfants les codes sociaux français, les modes de politesse, les règles de socialisation française comme par exemple l’importance de recevoir chez soi, l’importance de la gastronomie et des vins, l’importance de rester à table pour discuter, échanger …

 

Bannir l’anglais de la maison et imposer l’obligation de parler français en famille

Il s’agit de favoriser et de maintenir un lien constant avec le français à chaque fois que c’est possible au détriment de l’anglais. Pour les deux parents, cela suppose d’utiliser les mêmes règles, d’être unis et coordonnés dans ce choix. Ce doit être un front unique sans failles. C’est par exemple ne pas répondre aux demandes des enfants formulées en anglais attendre que les demandes soient exprimées en français pour y répondre. Donnez vous-même l’exemple: faites attention au fait que vous-même ne parliez que français. Attention aussi à que tous ceux qui entourent vos enfants (nounou, jeune fille au pair, femme de ménage…) parlent français à vos enfants.

Interdisez les conversations en anglais au sein de la fratrie.

 

Cultivez au maximum l’immersion complète en France sur de longues périodes de vacances.

C’est le moment de demander l’aide de votre famille pour recevoir vos enfants et de leur demander de jouer leur rôle de transmission des valeurs et traditions françaises.

Ces séjours au sein de votre cercle familial, avec vos amis en France, avec si possible la présence d’autres enfants (importance des cousins…) maintiennent le lien avec la langue française et participent à la création de plaisirs, de joies, de souvenirs en français. Prenez garde à ne pas envoyer tous vos enfants au même moment et au même endroit car il est fort à parier qu’ils se parleront entre eux en anglais car ils sont plus à l’aise dans cette langue.

 

Une attention de tous les instants

Ne laissez rien passer et chassez sans cesse les fautes de français. Osez faire le professeur, reprendre et corriger systématiquement tout accent anglais, tout anglicisme, toute erreur de syntaxe, toute erreur d’orthographe en français.

Vos enfants doivent apprendre à repérer par eux-mêmes quand ils font des fautes de français et savoir comment les corriger.

 

Il n’est jamais trop tard pour remettre le français en première ligne dans votre famille quel que soit l’âge de vos enfants. Cela dépend uniquement de votre choix. Même s’il est préférable d’avoir pris votre décision lorsque vos enfants sont petits, les plus âgés s’adapteront à vos nouvelles règles même si cela les contraint, les ennuient ou encore les obligent à faire des efforts. Ce sont les parents qui sont les responsables, les gardiens de la transmission des racines françaises.

 

Violaine-Patricia Galbert
Conseillère Conjugale et Familiale
vp@galbert-counselling.com
www.galbert-counselling.com