Une nouvelle année, un nouveau projet, un chien à la maison 

| Violaine-Patricia GALBERT | Décembre 2018 |

Ça y est, c’est décidé, vous allez avoir un chien.
Vous en rêviez, vous avez fini par vous laisser convaincre…
En route pour une nouvelle année, de nouvelles aventures, de nouvelles joies.

 

Un projet qui vous engage sur le long terme

Un chien vit une dizaine d’années en moyenne. Donc réfléchissez bien avant de vous engager car il n’est pas question de faire un malheureux en l’abandonnant. Si vous êtes amenés dans le futur à vous expatrier dans un pays n’acceptant pas les chiens en provenance de l’étranger, abstenez-vous ou trouvez une personne qui pourra vous le garder le temps de votre expatriation. Prévoyez également un budget conséquent car entre le prix d’achat du chien, la nourriture, les frais de vétérinaire, les frais de garde en votre absence, un chien finit par coûter assez cher.

 

Un nouveau membre dans la famille

Un chien, c’est une nouvelle vie qui entre dans votre environnement. Animal de compagnie, le chien va prendre une place importante dans la famille. Bien vite, sans que vous ne vous en rendiez compte, sa vie, ses agissements concerneront toute la famille. Où est-il ? Comment va-t-il ? A-t-il mangé ? Vous allez vous habituer à être attendu à votre retour à la maison, à le voir vous faire la fête, à le voir avoir la queue qui remue en signe de joie. Quand il ne sera pas là, la présence du chien, ses aboiements vont vous manquer.

 

Une modification du mode de vie

D’une certaine manière, le chien va façonner votre vie et vous obliger à avoir un nouvel emploi du temps. Il va falloir prévoir de le sortir au moins trois fois par jour pour ses besoins, lui faire faire de l’exercice, lui donner à boire et à manger à heures régulières. Si vous voyagez et s’il s’agit d’un gros chien, peut-être vous faudra-t-il changer de voiture pour avoir un coffre plus grand pour pouvoir l’accueillir. C’est aussi lorsque vous vous absentez sans lui, trouver une personne pour le garder, en prendre soin. Enfin sachez que pour faire voyager votre chien hors du Royaume-Uni, vous devrez absolument avoir une voiture pour franchir le Channel car les chiens ne sont acceptés ni dans l’Eurostar, ni dans les avions. Le seul moyen de quitter ou d’entrer sur le territoire britannique est la voie routière. De plus, pour rentrer sur le sol britannique, votre chien devra être pucé, vacciné contre la rage, vermifugé moins de cinq jours avant le passage de la frontière au retour et être titulaire d’un passeport canin. Et le Brexit pourrait bien ajouter quelques complications administratives.

 

Un apprentissage des règles et des limites

Un chien non éduqué devient assez vite incontrôlable. C’est donc un merveilleux outil pour vous obliger à respecter un minimum de règles, de routines pour faire de vous un maître respecté qui détient le pouvoir sur le chien. C’est ainsi que vous allez apprendre à prendre soin de cet autre qui ne parle pas mais qui vous comprend fort bien. Tout relâchement dans la discipline va être sanctionné d’une bêtise et c’est vous qui en êtes responsable. Fini les chaussettes qui trainent sous peine de les retrouver dans la gueule de votre Médor adoré, quant au goûter oublié sur la table, il est déjà englouti par votre toutou. L’irrégularité des promenades, c’est la certitude d’oublis sur votre belle moquette. Le chien est dépendant de l’humain et cela vous oblige à vous responsabiliser si vous ne voulez pas vivre des bêtises en série. Au début, vous allez en rire, mais à la longue cela finira par vous insupporter. Il est question de vivre en paix et sécurité avec un chien gentil, obéissant et sociable. La question de prendre un chiot ou chien adulte se pose pour vous si vous n’aimez pas l’aspect éducatif et dressage. L’avantage d’un chien adulte, c’est qu’il est propre et répond déjà aux ordres, donc pas besoin d’éducation primaire. Il n’en reste pas moins qu’il aura besoin d’avoir son coin à lui, qu’il devra être nourri, promené à heures fixes et qu’il faudra toujours poser des limites pour garder votre chien bien élevé.

 

Un lien affectif puissant

Un chien, c’est un énorme support affectif et psychologique pour tous les membres de la famille. Le chien est fidèle, vous reconnaît, établit un contact visuel avec vous : vous ne pouvez l’ignorer. Parfois même, il vient vous chercher, sollicite, attire votre attention. C’est le retour aux contacts primitifs avec la chaleur du poil, la possibilité de le manipuler, de le caresser, de l’embrasser. Que de confidences et de pleurs épanchés auprès d’un chien qui fait de gros câlins. Véritable compagnie, vous lui parlez et vous constatez avec humour que vous vous êtes un peu entiché de cette boule de poils et que vous aimez sa présence. Le chien peut se révéler également un animal thérapeutique car il permet à la personne malade, déprimée ou handicapée de partager de l’affection avec un être qui ne se plaint pas, qui lui fait confiance et qui communique de manière non verbale, sensorielle. D’où l’importance des programmes de chiens-hospitaliers qui rendent visite aux malades dans les hôpitaux et centres de soin. www.petastherapy.org

 

Un bon moyen d’intégration au Royaume-Uni

Un chien, c’est le meilleur moyen de rencontrer de véritables Britanniques. Leurs chiens ont une très grande importance dans leur vie sociale et il n’est pas surprenant d’apprendre aux nouvelles que la Reine Elizabeth II vient de perdre Willow, son dernier Corgi âgé de 15 ans et qu’elle en est fort attristée. Aussi verrez-vous beaucoup de chiens lors de vos promenades et vous vous retrouverez à parler « chien » avec leurs propriétaires qui ne sont pas avares de mots pour parler de leur amour. Le lien est alors assez facile et si vous vous revoyez régulièrement au parc, vous pourrez vous faire des amis anglais ce qui est moins aisé dans la vie de tous les jours. La socialisation du chien est un « must » en Grande-Bretagne. Les Britanniques accordent beaucoup d’importance au fait que leurs chiens soient bien éduqués et obéissants. Le ramassage des déjections est un geste automatique et il n’y a quasiment pas de bagarres de chiens bien que ceux-ci marchent sans laisse, en liberté. Pas de miracle à cela car d’une part, la plupart des chiens anglais sont castrés et d’autre part, maîtres et chiens ont été entraînés dans des Dog and Puppy Classes. A vous donc de participer à ces cours pour apprendre comment éduquer votre chien : il y en a quasiment partout au Royaume-Uni.

 

C’est enfin tout le monde des expositions canines qui s’ouvre à vous pour vous faire des amis anglais. Pas un jour ne se passe sans qu’il y ait un concours de beauté, d’agilité, de danse, de costume ou du chien le plus gentil. Les concours ont lieu partout sur le territoire et c’est un bon moyen pour visiter le Royaume-Uni de fond en comble. Rendez-vous donc du 7 au 10 Mars 2019 pour le plus grand concours international canin du monde qui se tient à Birmingham. J’y serai avec Newton qui vient de se qualifier pour Crufts !!!

 

Violaine-Patricia GALBERT 
www.galbert-counselling.com